Diaporama

Les immanquables de Wine Paris & Vinexpo en images (Partie I)

15 février 2022 - Rédaction Rayon Boissons

Le grand rendez-vous du monde du vin et des spiritueux a ouvert ses portes lundi 14 février à Paris Expo Porte de Versailles. Retour en images sur toutes les infos à ne pas manquer sur le salon conjoint de Wine Paris et Vinexpo.

Wine Paris 2022

  • Inauguration

    Julien Denormandie ouvre le salon

    Au côté de Rodolphe Lameyse, directeur général de Vinexposium, c’est le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation qui a officiellement coupé le ruban de l’édition 2022 des salons Wine Paris & Vinexpo Paris qui ont débuté lundi 14 février à Paris Expo Porte de Versailles. Après avoir affirmé son soutien à la filière vitivinicole, Julien Denormandie a parcouru les allées allant à la rencontre de plusieurs producteurs et opérateurs.

  • Languedoc

    Gérard Bertrand voit la vie en orange

    Le propriétaire-négociant languedocien Gérard Bertrand investit le segment des vins orange avec le lancement de Genora, anagramme du mot orange. Cerise sur le gâteau, ce vin bénéficie du label bio. « C’est une catégorie qui se démocratise dans le monde entier comme au Canada où des univers entiers sont dédiés à cette couleur, expose-t-il. Qui plus est, elle s’harmonise avec de nombreux mets y compris ceux qui s’accordent difficilement avec le vin tels que l’artichaut ou l’asperge. » PVC : 9 € environ.

  • Vins effervescents

    Café de Paris change d’époque

    L’équipe de Cordier by InVivo présente une multitude de nouveautés, à l’image des bouteilles mises en avant par Philippe Leveau, directeur général délégué, Constance Boulart, manager marketing, et Anna Maury, brand manager. Parmi les innovations figure le Blanc d’époque de Café de Paris qui complète la gamme Art nouveau de la signature effervescente. Côté vins tranquilles, outre le relooking des marques Mythique et Le Val, l’opérateur lance une offre de vins de France à l’approche anticonformiste signée Slurp.

  • Provence

    Estandon se met au vert

    La marque d’Estandon Coopérative en Provence, présentée par son directeur général Philippe Brel, se décline en bio avec le déploiement de six références de vins rosés produits en AOP coteaux-varois-en-provence, côtes-de-provence et en IGP var et méditerranée. Cette gamme accompagne l’essor de la production certifiée AB au sein de l’union de caves coopératives varoises. Plusieurs de ses caves adhérentes ont engagé leur conversion au bio qui s’est achevée l’an passé. Si bien que 30 % des volumes produits par Estandon Coopérative bénéficient aujourd’hui de la certification bio.

  • Val de Loire

    Loire Propriétés installe Dumnacus

    Le groupe ligérien présente sa nouvelle collection signature multicanal Dumnacus, du nom de l’ancien chef gaulois, qui couvre toutes les appellations qui peuvent être proposées par les vignerons coopérateurs. Elle est sous-segmentée en « rebelle » pour les IGP, « étincelle » pour les effervescents et « originelle » pour les AOP dans laquelle entre le chinon rosé présenté ici par Bruno Prévot, directeur commercial de Loire Propriétés, et proposé à un PVC inférieur à 10 € en GMS.

  • Bordeaux

    Famille Icard provoque les cépages en duel

    Jean-Christophe Icard et son fils Mathias aiment innover. Après la gamme Smiley® lancée l’année dernière, ils proposent un nouveau concept qui oppose des cépages en duel (petit verdot-malbec/cabernet-sauvignon-petit verdot/sémillon-colombard). Habillés d’une élégante bouteille aux fines gravures, les vins de Cépages en duel portent l’appellation bordeaux. Actuellement en cours de sélection pour les prochaines foires aux vins d’automne chez Carrefour, cette innovation rupturiste, dans l’esprit des cuvées Ephémère ou Les Parcellaires, sera proposée à 7,49 €.

  • Bordeaux

    Producta Vignobles poursuit la BDX Revolution

    Le groupement coopératif girondin mise beaucoup sur BDX Revolution, une gamme de vin moderne élaborée par le wine maker australien David Hohnen. Celle-ci casse les codes bordelais avec une bouteille bourguignonne et un positionnement premium. Après le merlot, le sauvignon et le cabernet franc rosé, elle se décline cette année en malbec. « C’est une gamme qui apporte de la valeur ajoutée au marché et, aujourd’hui, les opérateurs français sont preneurs de ces innovations qui répondent aux nouvelles tendances », souligne Camille Dujardin, directeur général de Producta Vignobles.

  • Bières

    Bernard Magrez se lance dans la mousse

    Aux côtés de toutes ses nouveautés ciblant une multitude de vignobles, Bernard Magrez se distingue aussi en dehors des vins. Le propriétaire de quatre grands crus classés se lance dans la bière avec deux gammes locales produites au sein du Relais du château Pape Clément à Léognan (33). Signées Bordeaux Beer Factory et Nunka, celles-ci seront tout d’abord commercialisées dans les GMS d’Aquitaine. Pour ce développement, Bernard Magrez s’est appuyé sur le savoir-faire de Nicolas Colombier, créateur d’une brasserie artisanale à Bordeaux en 2015.

  • Bordeaux

    Univitis accélère sur le rosé

    Le vin demeure, les visuels changent de couleur. Telle est la nouvelle proposition d’Univitis sur le marché du rosé avec le lancement de la marque Côté Atlantique. Il s’agit d’un vin en IGP atlantique dont les étiquettes affichent des fonds pastels variés, à l’instar des cabanes qui longent le littoral. Bientôt proposé notamment par Système U en opération, le produit devrait s’afficher à 3,95 € en magasins. Romain Villard (à gauche), directeur général, et Patrice Bodin, directeur commercial, nourrissent de grandes ambitions avec des disponibilités importantes pour cette première année de commercialisation.

  • Alsace

    Bestheim revoit toute sa gamme GMS

    Après avoir retravaillé son offre trad l’an passé, la cave basée à Bennwihr (68) revoit l’identité et la structure de toute sa gamme GMS, en vins tranquilles et effervescents. Présentée par Vanessa Kleiber, directrice marketing et communication, celle-ci arbore le nouveau logo de l’opérateur alsacien associant la lune et le soleil et met en avant son slogan, « Qui chasse la lune récolte le soleil », référence à l’histoire de la coopérative.

  • Bordeaux

    Bordeaux Families croit en la can

    C’est l’une des innovations rupturistes de ce Wine Paris & Vinexpo 2022. Le groupement coopératif, représenté ici de gauche à droite par Philippe Cazaux, directeur général, Pauline Belves, chef de projet marketing et communication, et Anna-Sophie Sobecki, responsable marketing et communication, propose un wine seltzer baptisé Can. Ce dernier, issu d’une base vin, d’eau gazeuse et d’infusion de fruits, offre une expérience de dégustation nouvelle qui s’inscrit dans la tendance globale du healthy. Can, actuellement en cours de présentation aux enseignes, sera proposé à un PVC inférieur à 2 € la canette de 25 cl.

  • Bordeaux

    Maison Raymond offre un relooking à Nos Racines

    La signature transversale de vins bio de la Maison Raymond, Nos Racines, arbore une étiquette relookée. Le nom de la marque gagne en visibilité de même que le label AB qui a été traité en relief. Nos Racines, qui totalise un peu plus de deux millions de cols en grande distribution, a continué de progresser en 2021 au sein d’un marché des vins bio en léger recul, expliquent Aurélien Gesneste, chef de produits (à gauche) et Laurent Abba, directeur général.

  • Champagne

    Nicolas Feuillatte poursuit sa dynamique de valorisation

    Fort d’une année record (+ 32 % en volume) et de ventes doublées en dix ans, le champagne le plus vendu en grande distribution renforce sa présence dans les linéaires avec sa gamme premium La Grande Réserve. « La priorité est de poursuivre notre logique de valorisation et de repositionnement de nos cuvées », explique Christophe Juarez, directeur général du CV-Nicolas Feuillatte et nouveau groupe Terroirs & Vignerons de Champagne. C’est ainsi la qualité demi-sec qui viendra compléter le brut et le rosé à compter du mois de mars au PVC de 24 €.

  • BABV

    Castel met du Zest dans Very

    Le groupe Castel via la Confrérie lance Very Zest. Le leader des BABV propose un nouveau concept pétillant en petit format verre de 25 cl vendu en pack de six, titrant 6,5° et à boire frais, qui s’inscrit dans les codes de la bière. L’innovation présentée ici par Claudia Caramaschi, manager produit chez Castel Frères, est déclinée en rosé pamplemousse et en blanc citron vert et proposée à 5,95 €.

  • Le Petit Béret rachète le château Milhau

    La start-up du sans alcool, née il y a cinq ans, poursuit son développement porté par de grandes ambitions. Non seulement Le Petit Béret présente aujourd’hui sa nouvelle déclinaison de bière bio sans alcool saveur ruby, mais demain elle proposera le premier château sans alcool au monde, annonce Fathi Benni, son PDG et cofondateur, avec l’acquisition du château Milhau en appellation saint-chinian.

  • Alsace

    Alliance Alsace relifte sa gamme Dagobert

    Alliance Alsace, union des caves coopératives de Turckheim et du Roi Dagobert, revoit en profondeur le pack de sa gamme destinée à la grande distribution. « Nous misons sur la signature Dagobert, explique Christophe Botté, directeur général. Elle se substitue à la précédente Cave du Roi Dagobert. » La cigogne, emblème de cette collection, reste présente mais de manière moins prégnante qu’autrefois pour laisser toute la place au bloc marque. Ce relifting concerne l’intégralité des références de la gamme qui totalise un million de cols.

  • Val de Loire

    Emile Coddens parle à la nouvelle génération

    Le jeune vigneron, second de chai du domaine Plou et fils, est venu partager son expérience de l’influence. Avec ses 470 000 abonnés sous le pseudonyme @le.Vigneron, il est devenu une véritable star sur TikTok, où il publie des vidéos sur le vin. Désormais, il collabore avec de nombreuses marques de vins et champagnes

  • Conférence
    Rayon Boissons se penche sur le vin nouvelle génération

    A l’occasion d’une conférence sur le salon, Frédéric Guyard, rédacteur en chef de Rayon Boissons, fait le point sur les possibilités de développement du vin sur de nouveaux univers : nolo, wine seltzers, canettes… L’analogie avec d’autres marchés comme les spiritueux ou les bières est frappante. Une intervention conclue par un échange avec le spécialiste retail Xavier Leclerc, le fondateur du Petit Béret Fathi Benni et le consultant faiseur de vin Olivier Dauga.

  • Cognac

    Prince Hubert de Polignac revoit sa copie

    Anthony Perera et Christiane Pétrowiste, respectivement directeur général et directrice commerciale de la société Prince Hubert de Polignac, ont profité du salon Be Spirits pour présenter la nouvelle gamme de la marque de cognac. Si les produits VS, VSOP et XO restent inchangés, un relifting complet a été réalisé. De quoi raviver la flamme en grande distribution, où la signature est présente depuis près de 50 ans.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois