Distribution

Baisse des prix des spiritueux : où en sont les enseignes ?

9 février 2022 - Ugo BRUSETTI

Vite rejoint par Intermarché puis Carrefour dans la dynamique de baisse de prix des références phares du rayon spiritueux, Leclerc conserve une petite longueur d’avance sur la concurrence. Hormis sur le litre de Ricard, Système U tarde à suivre le mouvement.

Alors que les négociations commerciales entrent dans leur dernière ligne droite, les positions des enseignes sur les prix des spiritueux sont claires. Pour rappel, la loi Egalim 2 et le nouveau calcul du SRP – sur le seul tarif et non plus en prenant les taxes en compte – permettent de rogner les PVC. Afin d’être en accord avec sa ligne de conduite, Leclerc s’est donc précipité pour faire tomber le tarif du litre de Ricard, référence n°1 des PGC-FLS.

D’après les relevés d’A3 Distrib sur l’ensemble des drives de l’enseigne, nombre d’autres références ont vu leur PVC fondre. C’est le cas notamment du format 70 cl de Ricard, du litre de Pastis 51 ou celui de William Peel. Ces références se sont en fait délestées de l’euro qu’elles avaient pris lors de la mise en place d’Egalim au printemps 2019.

 

 

Dans ce Super U situé à Cestas (33), le tarif de Captain Morgan n'a pas bougé. Résultat, l'enseigne est décrochée par rapport à Leclerc, Carrefour et Intermarché.

Captain Morgan, qui n’était pas encore à l'époque le phénomène qu’il est devenu avec ses six millions de litres vendus à l’année, n’avait pas été impacté à l’époque par les hausses de prix. Nouvelle star, la signature de Moët Hennessy Diageo est désormais concernée.

Dans de nombreux magasins Leclerc, mais aussi chez Intermarché et Carrefour, le prix de la bouteille de 70 cl est passé sous les 12,50 € (12,34 € dans la plupart des points de vente visités par notre rédaction). Autre poids lourds du rayon spiritueux, Jack Daniel’s est également concerné via son format emblématique 70 cl. Si le recul est moins spectaculaire, il pourrait permettre à terme à la référence de passer sous les 20 € en moyenne.

Si Auchan s'est attaqué au prix du litre de Pastis 51, l'enseigne n'a pas été aussi loin que ses concurrents.

Du côté des enseignes, si Intermarché et Carrefour ont suivi le mouvement sur la majorité des références citées précédemment, certaines tardent encore à rogner sur leurs marges. C’est le cas d’Auchan qui n’a semble-t-il touché qu’au litre de Ricard et de Pastis 51. De son côté, Système U, qui s’était résolu tardivement à s’attaquer au prix de Ricard, gagne encore un peu de temps (et d'argent !) sur les autres stars du rayon.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois