Portrait

Manon Falher, responsable de caisses de l’Intermarché de Chantepie

15 juin 2020 - Frédéric Guyard

Véritable symbole de la grande distribution, le métier d’hôte de caisse vit depuis quelques mois une séquence hors normes. En poste depuis huit ans chez Intermarché, Manon Falher a raconté son quotidien à Rayon Boissons. Avec émotion et fierté.

« Certains clients sont venus nous apporter des boîtes de chocolats pour simplement nous remercier d’être là. Cette reconnaissance a été essentielle pour tenir le coup. » Manon Falher, responsable de caisses de l’Intermarché de Chantepie (35) à côté de Rennes, puise une partie de son énergie de ces chaleureuses attentions venues d’habitués qui « se sont rendus compte que sans nous, c’est compliqué de faire tourner le magasin. » Consciente que la considération pour son métier n’est malheureusement pas toujours la meilleure, elle n’est animée d’aucun sentiment de revanche. Bien au contraire. Elle pourrait mentionner ceux qui, dépassés par les émotions et/ou le manque de savoir-vivre, ont exprimé leur incompréhension de constater autant de ruptures en rayons ou de devoir se plier aux règles de sécurité. Elle nous laisse le faire. Parce que retenir le positif lui ressemble mieux et parce que « communiquer avec bienveillance fait partie de nos missions », précise la jeune femme de 26 ans qui compte déjà huit ans d’expérience comme responsable de caisses, dont cinq passés à Rostrenen (22) avant de venir s’installer dans l’agglomération rennaise.

Un rythme infernal au début du confinement

Rencontrée le 18 mai dernier dans le supermarché de l’adhérent Hubert des Minières, celle qui a aussi la charge du bazar et du DPH entrevoit le bout d’une période qu’elle n’a jamais connue aussi intense. « Comme beaucoup, nous n’avons pas réellement pris conscience de ce qui était en train de se produire, se rappelle-t-elle. Puis, le lundi 16 mars, nous avons pris peur face à une affluence record et des paniers de plusieurs centaines d’euros. » Emportée par la tempête, la crainte est d’abord de ne pas parvenir à répondre à la demande. L’appréhension sanitaire ne viendra que le lendemain. « Dès le mardi matin, l’ensemble du personnel s’est vu remettre des masques, des gants et une visière, précise la manager d’une équipe de huit personnes sur la ligne de caisses. De même, des plexiglas® ont été installés, renforçant le caractère exceptionnel de la situation. » Car au-delà d’une protection bienvenue, cet équipement rappelle aussi à tous les collaborateurs que la lutte devient réelle et que le virus peut s’introduire au sein du point de vente. « C’est à ce moment-là que le doute a gagné les esprits, souligne Manon Falher. Il a fallu écouter, dialoguer et beaucoup rassurer. » C’est le cas tous les matins avant de démarrer la journée où chacun peut exprimer ses angoisses. Lesquelles seront renforcées par la suspicion d’un cas en interne, nécessitant la mise en quatorzaine de trois autres salariés.
 
Une prime accordée à l’ensemble du personnel

Pas de quoi entamer la détermination de la chef de caisses. D’autant que courant avril, la situation s’améliore avec des clients qui commencent à se familiariser aux fameux gestes barrières. « Le stress ambiant est redescendu d’un cran, relève Manon Falher. Tout du moins jusqu’au 4 mai et la mise en vente des masques. Entre les annonces faites dans les médias et les disponibilités sur le terrain, cela a généré beaucoup de frustration que nous avons dû encaisser. » Des patrons distributeurs, elle a néanmoins apprécié les interventions de ceux de Carrefour, d’Auchan ou de Leclerc. À la fois par fierté de voir le rôle essentiel de la distribution alimentaire enfin reconnu. Mais aussi pour l’instauration d’une prime qui, par ricochet, a profité à l’ensemble des employés du magasin. De quoi permettre un surplus de confort qui ne sera pas de trop au moment de prendre des vacances. Méritées et attendues.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois