Interview

3 questions à Monoprix sur l'arrêt des prospectus papier

14 décembre 2022 - Propos recueillis par Camille BOURIGAULT

Alors que Cora et Leclerc annoncent arrêter la distribution de prospectus en 2023, Monoprix revient sur sa démarche pour Rayon Boissons. L'enseigne de proximité urbaine était en effet précurseur avec un tel engagement pris depuis janvier 2019.

- Quelles sont les raisons qui ont poussé Monoprix à tourner la page du prospectus papier ? 


Nous étions pionniers quand nous avons pris l’engagement en janvier 2019 d’arrêter la distribution de prospectus non-adressés dans les boîtes aux lettres. L’objectif de cette démarche est environnemental et sociétal. Elle nous permet de diminuer notre impact écologique en supprimant 30 millions catalogues et en évitant d’imprimer 2400 tonnes de papier.

Nous avons ainsi décidé de repenser ses outils de communication client en intégrant dans notre réflexion divers paramètres : les besoins des urbains, la montée du digital et les enjeux et impacts environnementaux. 

En plus de réduire notre impact environnemental, nous visons d’offrir plus de personnalisation des promotions : une stratégie plus axée sur le digital nous permet en effet de proposer des offres plus affinitaires. Là où le catalogue papier s’adresse à une cible très globale, la digitalisation nous permet de proposer le bon produit, à la bonne personne, au bon moment. 

 

- Quelles ont été les solutions alternatives mises en place depuis ?

Pour compenser, nous avons digitalisé nos offres. Chaque semaine, nos clients reçoivent par email ou sur notre application M’Monoprix une sélection personnalisée des promotions avec l’invitation à découvrir les catalogues du moment. M’Monoprix agit comme un véritable assistant personnel et facilite le quotidien de nos clients en permettant d’accéder à des offres personnalisées « à portée de pouce ». 

Sur des temps forts, comme, par exemple, la rentrée, la Foire aux vins ou encore Noël, nous cherchons à faire connaitre nos sélections Monoprix, sur lesquelles la visualisation des offres est importante. Et certains de nos clients sont encore attachés à cet outil. C’est ce qui a aussi motivé notre souhait de laisser des catalogues à disposition en magasin. Ils représentent une quantité infime ; c’est une réduction importante qui contribue à la préservation de l’environnement. 

 

- Quel bilan faites-vous de cette initiative trois ans après sa mise en place ? 

Le bilan environnemental est résolument positif : 30 millions de catalogues en moins et 2400 tonnes de papier (100% labellisé FSC ou PEFC) en moins. Nous avons donc réduit de 86% notre consommation de papier destiné aux prospectus.

 

Pour en savoir plus sur le sujet des tracts papier et leur avenir, ne manquez pas le Grand Angle du numéro de décembre de Rayon Boissons : « Prospectus : La vie après la mort ».

 

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois