Auchan voudrait tenter une nouvelle OPA sur Carrefour

Selon Les Echos et l’agence Bloomberg, Auchan aurait reçu le soutien de trois fonds d’investissement anglo-saxons en vue d’une nouvelle tentative de prise de contrôle de Carrefour. Un projet du même type avait déjà avorté en octobre dernier, après plusieurs mois de discussions entre la famille Mulliez et la direction de Carrefour.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton de la tentative de rachat de Carrefour par Auchan. Selon le quotidien Les Echos et l’agence Bloomberg, des fonds d’investissement anglo-saxons seraient prêts à soutenir Auchan en vue d’une nouvelle OPA sur son rival. Le journal Les Echos cite CVC Capital Partners, KKR et CD&R.

Un projet de ce type avait déjà échoué en octobre dernier, après plusieurs mois de discussions entre la famille Mulliez et la direction de Carrefour. Les actionnaires de référence de ce dernier – l’homme d’affaires brésilien Abilio Diniz et la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette – avaient éconduit le prétendant nordiste. En décembre dernier, BFM Business affirmait toutefois que les Mulliez et les actionnaires de référence de Carrefour restaient en contact pour envisager un mariage.

Selon Les Echos, la seconde tentative passerait cette fois par une offre à 100 % en numéraire, au prix de 23,50 € l’action Carrefour. Plus intéressante donc que la première qui consistait en une offre au prix de 21,50 € l’action, dont plus de 70 % en numéraire et le solde en titres Auchan « dont la valorisation aurait fait capoter le deal », écrit le quotidien financier.

Si elle était menée à son terme, l’opération poserait bien sûr de nombreuses questions. Nul doute qu’en pleine campagne présidentielle elle susciterait une polémique politique sur le poids des méga-centrales d’achat et la « casse sociale » dans les sièges des mariés.

Sur le papier, l’OPA donnerait en tout cas naissance à un leader incontesté en France, avec près du tiers des ventes alimentaires : 29 %, sept points devant le suivant, Leclerc. L’ensemble Carrefour-Auchan totaliserait près de 390 hypers et plus de 1 300 supermarchés, franchisés inclus. Une telle fusion serait néanmoins soumise à l’Autorité de la concurrence qui imposerait évidemment la cession d’une partie du parc commun.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois