Danone ouvre les portes de l'usine d'embouteillage d'Evian

3 février 2010 - Léa Lesurf

Impossible de passer à côté ! Au bord du lac Léman, à quelques kilomètres de la frontière suisse, l’usine d’Evian s’impose dans ce paysage comme un pilier de l’économie locale depuis plus d’un demi-siècle. Etalé sur 52 hectares à côté de la commune d’Amphion-Les-Bains (74), ce gigantesque site cumule tous les records.

Principal employeur de la région avec plus de 900 salariés, première gare privée de France avec 11 kilomètres de voies ferrées mais aussi plus grande usine d’embouteillage d’eau minérale du Monde avec l’équivalent de six millions de bouteilles d’eau produites par jour. Imbattable ! Reste que Franck Riboud, le patron de Danone, n’entend pas en rester là pour sa marque d’eau minérale préférée. Il y a deux ans, il a donné à Evian un nouveau but à atteindre : devenir la première marque d’eau minérale neutre en carbone en 2011.

Sur le terrain, cet objectif ambitieux a été confié à Jean-Baptiste Bachelerie, le nouveau directeur de l’usine d’Evian depuis deux ans. Lequel garde bien en tête tous les postes de production de carbone de son eau minérale en bouteille. L’emballage contribue à hauteur de 62 % de son empreinte en CO2, le transport à 30 % et le fonctionnement de 8 %. Trois leviers sur lesquels le directeur entend bien jouer pour tenir la promesse de Franck Riboud.

Raisons économiques obligent, la question de l’emballage d’Evian a toujours fait partie des priorités de l’usine. Comme pour la plupart des marques disponibles sur le marché, la bouteille s’est allégée de 20 % sur 10 ans, et il s’agit, dans le cadre du nouvel objectif écologique, de réduire encore son poids de 10 % d’ici trois ans.

Ce travail complet sur l’emballage s’est accompagné en 2007 d’une réflexion de fond sur le transport. « Lors de la restructuration de la branche fret de la SNCF, la direction avait fait le choix de favoriser les lignes ferroviaires par rapport à la route », se rappelle Jean-Baptiste Bachelerie. Quand bien même les tarifs de la SNCF ont subi une augmentation considérable, poussant de nombreux industriels à abandonner le rail. « Nous sommes convaincus que dans 10 ans, le transport par le train sera moins cher qu’en camion », souligne le directeur.

Autant de progrès technologiques que Danone commence peu à peu à faire découvrir aux professionnels et au grand public. Entièrement refaite en juillet 2008, la galerie de l’usine permet d’accueillir toute l’année de nombreux visiteurs, dont 40 % de scolaires. Dans le but de leur faire découvrir ludiquement l’histoire de l’eau minérale d’Evian, ses bouteilles collectors ou encore de les sensibiliser aux démarches environnementales.

Retrouvez l'article complet dans le dossier EAUX du N° de mars 2010 de Rayon Boissons.

Plus de photos sur La visite de l'usine d'embouteillage d'Evian en images

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois