Etude CGA-NielsenIQ

Les spiritueux portent la reprise du CHR

26 octobre 2022 - Camille BOURIGAULT

D’après la dernière étude de CGA by NielsenIQ, les ventes de boissons en CHR au cours des six premiers mois de l’année 2022 ont été presque trois fois plus élevée qu’au premier semestre 2021. Ce retour en force des cafés, hôtels et restaurants est notamment porté par les liqueurs et les alcools blancs. Explications.

C’est une nouvelle qui ne peut que réjouir le monde des boissons ! La reprise tant attendue de la consommation post-covid est au rendez-vous en CHR selon CGA by Nielsen IQ. En effet, sur les six premiers mois de l’année 2022, le service On Premise Measurement (OPM) de CGA a enregistré des volumes 176 % plus élevés qu’au cours du premier semestre 2021 (lorsque les circuits hors domicile étaient soumis à de sévères restrictions commerciales). Les alcools sont moteurs dans cette relance, avec au premier plan les liqueurs, la vodka et le gin. Ces derniers devancent notamment le whisky et le rhum. La vodka gagne ainsi + 4,8 % de part de marché et le gin + 1,2 %.

Vodka et gin dépassent les performances des autres alcools, notamment le whisky et le rhum.

 

Les boissons sans alcool renouent également avec la croissance, avec des sorties multipliées par deux sur la période. Au rang des gagnants, on retrouve les boissons énergisantes, les jus et les smoothies « qui voient augmenter de manière significative leur part de ventes totales au sein des softs drinks », selon CGA. Les eaux gazeuses (+ 106 %) tirent leur épingle du jeu par rapport aux eaux plates (+ 89 %).

Côté circuits, ce sont les boîtes de nuit qui ont vu leurs parts de marché grimper le plus rapidement. La vodka, en particulier, prospère en discothèque (+ 5,3 %), ainsi que les liqueurs (+0,9 %). Le gin, quant à lui, gagne du terrain dans les bars de jour (+1,7 %). 

Seul bémol, la croissance n’est pas homogène sur l’ensemble des territoires français. Ainsi alors que les ventes de spiritueux ont progressé de + 1.7 % dans Paris et sa région, elles ont reculé de -1 % et -0.7 % dans le Sud-Est et le Sud-Ouest.

Julie Besnard, Client Director chez CGA by NielsenIQ, retient le positif. « Ces chiffres montrent à quel point le secteur français de la restauration hors domicile s’est redressé au cours du premier semestre 2022. Les visites dans les bars et les restaurants ont manqué aux consommateurs français, mais après deux ans de perturbations, ils prennent maintenant de nouvelles habitudes - il est donc crucial que les fournisseurs et les opérateurs comprennent ces évolutions. Le On Premise est essentiel à la construction de la marque et s’y assurer le succès est un puissant moteur de ventes dans d’autres circuits », indique-t-elle. Rappelant ainsi une nouvelle fois que les acteurs présents en grande distribution ont tout intérêt à suivre et investir le secteur hors domicile.  

 

 

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois