Pourquoi Remy Cointreau veut se séparer des champagnes Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck

Remy Cointreau a décidé de mandater le Crédit Agricole-CIB afin de céder ses marques Piper Heidsieck et Charles Heidsieck. « Nous avons choisi de recentrer notre activité sur le haut de gamme et les produits à forte valeur ajoutée, explique ainsi Joëlle Jézéquel, responsable de la communication de Remy Cointreau. Par rapport aux cognacs et aux spiritueux, la rentabilité de la division Champagne s’avère insuffisante pour rentrer dans nos orientations stratégiques. »

Si les deux marques champenoises du groupe ont, comme beaucoup, connu une année 2009 particulièrement compliquée avec un effondrement de leurs expéditions à l’export, la reprise semble au rendez-vous. En 2010, Piper Heidsieck et Charles Heidsieck pèsent respectivement sept millions et un million de cols pour un chiffre d’affaires total de près de 100 millions d'euros. Le tout avec un statut de marques internationales puisque 80 % des ventes se font à l’export, principalement en Europe et aux Etats-Unis.

Avec cette potentielle rentrée d’actifs, Remy Cointreau souhaite donc se concentrer sur son cœur de métier, à savoir le cognac et les spiritueux. « La cession de la branche Champagne pourrait nous permettre d’investir davantage sur des marché en devenir », poursuit Joëlle Jézéquel. A ce jour, il n’est fixée aucune échéance concernant la vente. Quant à la France, où les marques sont distribuées par Lixir, il n’y a pas non plus de changement en vue à court terme. Tout dépendra du futur repreneur.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois