Spiritueux

Les ventes de Diageo reculent de - 9 % sur un an

Le groupe britannique Diageo publie un chiffre d'affaires annuel en recul de - 9 % à près de 13 milliards d'euros. Le N°1 mondial des alcools voit fondre de - 8 % son résultat net qui s'élève malgré tout à 2,8 milliards d'euros.

Pour Ivan Menezes, le directeur général de Diageo, son groupe a du affronter des défis à la fois macroéconomiques et liés au marché des spiritueux. (photo DR)

Un bénéfice qui atteint plus de 20 % du chiffre d'affaires de la compagnie ! Beaucoup de sociétés en rêve. Diageo l'a encore réalisé cette année. Cela, dans un contexte certes compliqué pour le groupe britannique qui enregistre des ventes en recul de - 9 % à 12,9 milliards d'euros entre le 1er juillet 2013 et le 30 juin 2014.

Lors de cette période, qui correspond à son exercice annuel, le N°1 mondial des alcools a vu son résultat opérationnel afficher - 20 % à 3,4 milliards d'euros pour un bénéfice ayant fondu de - 8 % à 2,8 milliards d'euros. « Cette année, notre activité a affronté des défis à la fois macroéconomiques et liés à notre marché qui ont impacté nos performances », reconnaît Ivan Menezes, directeur général de Diageo, dans un communiqué.

A la baisse générale de la demande, s'ajoutent des effets de taux de change défavorables. Concernant l'état du business dans les différentes zones géographiques, le principal marché nord-américain, avec un tiers des ventes du groupe, affiche - 7 %. Les parties occidentale et orientale de l'Europe réalisent respectivement – 2 % et – 9 %. Les relais de croissance ont disparu en Amérique latine (- 21 %) ainsi que dans la zone Asie et Pacifique (- 14 %).

Côté marques, le rhum Captain Morgan (+ 1 %), le gin Tanqueray (+ 3 %) ou encore le whiskey irlandais Bushmills (+ 4 %) résistent. Quand les scotchs Johnnie Walker (- 9 %) et J & B (- 11 %) ne sont pas à la fête, tout comme la vodka Smirnoff (- 7 %) et dans une moindre mesure la liqueur Baileys (- 3 %). Le chiffre d'affaires de la bière Guinness abandonne pour sa part - 5 %.

Reste que l'activité de Diageo va mécaniquement augmenter au cours de son nouvel exercice. Le leader international des spiritueux intègrera désormais les ventes de United Spirits, une société indienne majeure parmi les boissons alcoolisées dont il vient de grimper au capital pour détenir désormais 55 % des actions. De quoi lui donner un coup du pouce pour 2015...

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois