Evénement

Revivez les temps forts des Ateliers du Vin 2020 en images

7 février 2020 - Ugo BRUSETTI

Ce jeudi 6 février à Paris a eu lieu la 12e édition des Ateliers du Vin. Organisé par Rayon Boissons et les Éditions Dauvers en partenariat avec Inessens, Vinventions et Vidrala, l’évènement a réuni 220 participants. Retour en images sur ce rendez-vous incontournable de la filière vins en grande distribution.

Ateliers du Vin

  • > Rendez-vous

    > Cette 12e édition des Ateliers du Vin était placée sous le signe de la reconquête d’un rayon vins en souffrance en grande distribution. 220 participants étaient ainsi venus recueillir les tendances du marché et écouter les propositions pour tenter de repartir de l’avant.

  • > Année retail

    > Expert grande distribution, Olivier Dauvers a lancé les Ateliers par un tour d’horizon de l’année 2019 pour la grande distribution. Une année encore mouvementée avec la baisse des volumes dans l’alimentaire, l’agressivité promotionnelle ou encore la cornerisation.

  • > Rayon vins

    > Directeur d’unité vins chez IRI, Éric Marzec s’est attelé à expliquer le recul des vins en grande distribution. Phénomène majeur, la chute des volumes de -5,1 % en un an s’est accompagnée d’une baisse du chiffre d’affaires de - 3,1 % sur la même période.

  • > EGA

    > Olivier Dauvers a repris la main pour faire un bilan de l’année promo, très largement impactée par la mise en place de la loi sur les EGA. Malgré tout, la pression promotionnelle s’est accentuée avec tout de même une générosité en baisse.

  • > Etude

    > Directeur associé et cofondateur de l’institut SoWine, Sylvain Dadé a présenté le baromètre SoWine/Dynata 2019. Parmi les chiffres à retenir : 86 % des personnes interrogées achètent leur vin en grande distribution et 52 % érige le prix comme premier critère dans l’achat d’un vin.

  • > Bières

    > Chef de rubrique bières pour le magazine Rayon Boissons, Camille Bourigault s’est attaché à expliquer comment la bière s’était imposée en grande distribution, au détriment du rayon vins. Le tout, en utilisant des codes semblables à l’univers vinicole tout en levant certains freins comme ceux du sans-alcool.

  • > Foires

    > Olivier Dauvers et Camille Bourigault sont revenus sur l’édition 2019 des foires aux vins d’automne. Le premier a souligné la diminution de la pression promotionnelle et le poids nettement plus fort du bio dans l’offre avec une référence sur dix. La seconde a présenté les résultats en net recul des enseignes apportant des explications multiples.

  • > Débrief

    > Trois représentants de la grande distribution ont accepté d’évoquer les difficultés rencontrées par le rayon vins. De gauche à droite : Guillaume Galand, de la file vins et champagne d’Intermarché, Céline Saint-Marc, chef de produits vins de Système U et Patrick Hourdeau, directeur de la centrale d’achats Vimaco (Match et Cora).

  • > Bordeaux

    > « Il faut sauver le soldat Bordeaux ». Rédacteur en chef de Rayon Boissons, Frédéric Guyard n’avait pas choisi par hasard ce thème alors que l’appellation Bordeaux souffre plus que jamais. Éric Hénaux, directeur général du groupe Tutiac, et Charles Cousineau, manager vins et champagne d’Auchan, sont venus en débattre avec lui.

  • > Bêtisier

    > Moment toujours très attendu des Ateliers, le bêtisier de l’année. Olivier Dauvers a une nouvelle fois révélé avec son œil aiguisé mais bienveillant les « absurdités » et « incohérences » parfois observées au rayon vins dans les magasins.

  • > Inspirations

    > Cette édition a été l’occasion aussi de lancer une nouveauté, à savoir les inspirations des Ateliers. Soit dix solutions possibles pour relancer le rayon vins, en retirant certains freins ou en réalisant des actions très concrètes. Chaque suggestion était soumise à l’approbation de l’assemblée, qui, dans l’ensemble, a plutôt réagi positivement à toutes ces propositions.

  • > Réalité augmentée

    > L’une des inspirations a été présentée directement par son créateur, en l’occurrence Pierre Jeanne, cofondateur de la startup Smartbottle. Il s’agit d’une application de réalité augmentée dédiée aux professionnels du monde des vins et des spiritueux, permettant à la bouteille de se transformer en un média.

  • > Leclerc

    > Rédacteur en chef adjoint, Yves Denjean s’est arrêté sur l’initiative de Leclerc intitulée « le vin comme je l’aime ». Déjà déployé dans 50 magasins de l’enseigne en 2019, le concept a pour volonté de désacraliser le rayon.

  • > Carrefour

    > Du côté de Carrefour, la directrice de catégorie vins, champagnes et mousseux Audrey Sonnendrecker s’est chargée elle-même de parler du nouveau concept vins de l’enseigne.

  • > Témoin

    > Dernier intervenant, mais non des moindres, le « faiseur de vin » Olivier Dauga est venu apporter toute son expertise avec le franc-parler et la bonne humeur qui le caractérisent, répondant sans détour aux questions de Frédéric Guyard et Yves Denjean.

  • > Dégustation

    > Pour clore la journée, rien de tel qu’une dégustation de prestige. Celle-ci était proposée par Olivier Dauga avec huit références sélectionnées, dont cinq vins de Bordeaux.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois