Les ventes de bio reculent de - 3,6 % depuis début 2022

1 décembre 2022 - Jacques Bertin

Les produits bio sont à la peine depuis le début d’année en grande distribution. Ils sont victimes des arbitrages des consommateurs mais aussi de ceux des distributeurs qui rationalisent sévèrement leurs offres. Tous les chiffres avec NielsenIQ.

A l’occasion de la cérémonie des Meilleurs Produits Bio GMS organisée par Biotopia le 29 novembre à Paris, NielsenIQ a fait le point sur les ventes de PGC et de frais LS labellisés AB. Celles-ci sont dans le rouge depuis le début de l’année. En cumul à date arrêté au 6 novembre 2022, ce marché enregistre en effet un recul inédit de son chiffre d’affaires qui régresse de - 3,6 % sur un an en hypers, supers, magasins de proximité, SDMP et drives. Une évolution à mettre en parallèle avec celle des PGC-FLS dans leur ensemble (conventionnel + bio) qui s’élève de son côté à + 3,2 %.

Ce recul des produits biologiques « s’explique en partie à court terme par l’effet d’historique de la crise sanitaire », précise NielsenIQ. Mais il est aussi lié aux arbitrages actuels des consommateurs puisque « à mesure que l’inflation progresse, le poids du bio diminue dans les achats ». Descendue à 4,8 % des ventes valeur de PGC-FLS en grande distribution, la part de marché des références AB est même tombée en dessous de son niveau de 2019 (4,9 %) avant la crise Covid. Sachant que celle-ci était montée à 5,2 % en 2020 et 2021.

NielsenIQ pointe tout de même une grosse dizaine de familles au sein desquelles le bio continue de croître depuis 2019, telles que le café (+ 50 millions d’euros vs 2019) ou les bières (+ 28 millions d’euros vs 2019).

Outre les effets de l’historique Covid et de l’inflation, les choix des distributeurs, qui ont sévèrement rationalisé leurs offres AB depuis début 2022, jouent certainement un rôle dans le recul global de la catégorie. Ou au moins l’accompagne. En cumul à date arrêté au 6 novembre 2022, la réduction de l’assortiment bio est en effet de l’ordre de - 5,3 % en grande distribution, toutes enseignes confondues. Dans le détail, le nombre de références de PGC-FLS bio régresse de - 9,3 % sur les marques nationales et de - 5,9 % sur les pure players. Comprenez les signatures réalisant plus de 80 % de leur CA en bio. A l’inverse, l’offre de MDD bio a légèrement progressé depuis le début de l’année : + 0,3 %.

Si l’on descend à la catégorie, NielsenIQ note que les liquides sans alcool bio font partie des plus concernés par cette dynamique de rationalisation avec des assortiments en chute de - 9,0 % depuis janvier 2022. L’offre de boissons alcoolisées AB, quant à elle, reste stable.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois