Le rayon liquides est le plus impacté par les ruptures

15 décembre 2021 - Jacques Bertin

Avec 4,8 % de taux de rupture en valeur, le rayon liquides est le plus concerné par ce phénomène. La bière est même la catégorie où les enjeux sont les plus forts avec 170 M€ de manque à gagner. Tous les détails avec les données de NielsenIQ.

Alors que le phénomène de ruptures en magasins fut l’un des faits marquants de 2020 suite au surstockage de la part des consommateurs, notamment en amont des confinements, les statistiques de NielsenIQ étaient particulièrement attendues pour cette année. Elles font état d’un retour à la normale, avec sur 12 mois arrêtés à P11 2021, un taux de rupture en valeur de l’ordre de 4,1 %. Ce qui représente tout de même à l’échelle des PGC en hypers et supers la bagatelle de 3,5 milliards d’euros de manque à gagner.

Dans le détail des rayons, les liquides apparaissent comme les plus impactés par le phénomène de ruptures avec un taux de 4,8 % en valeur, selon les données de NielsenIQ. Avec un taux de rupture de 6,2 %, la bière est même la catégorie où les enjeux sont les plus forts puisque le manque à gagner sur les mousses s’élève à 170 M€ annuels.

NielsenIQ a poussé son analyse à l’échelle des départements et les conclusions de l’institut sont intéressantes. Sur-consommateurs de bières, les départements de l’Est ne sont pas pour autant plus rupturistes sur cette catégorie. Preuve que les magasins savent anticiper. Sur la carte ci-dessous, les zones où le taux de rupture sur les bières est significativement inférieur à la moyenne nationale ressortent en blanc. Les départements les plus rupturistes sur les mousses, à l’inverse, arborent une couleur noire, à l’instar de la région parisienne, du Nord, de l’Aisne ou des Bouches-du-Rhône.

Signalons aussi que sur la seule semaine 44 (du 1er au 7 novembre 2021), les champagnes affichent un taux de rupture étonnamment élevé (9,8 %). Soit davantage que les bières (6,6 %) et les boissons gazeuses sans alcool (6,1 %), qui figurent elles aussi dans le top 3 des catégories de PGC présentant les taux de rupture les plus forts. Un signe que les célébrations à venir seront particulièrement festives ?

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois