Opération

Foire aux alcools : le match des hypers

2 novembre 2022 - Ugo BRUSETTI

Auchan, Carrefour et Leclerc ont débuté cette semaine leur foire aux alcools d’automne. Rayon Boissons a passé au crible l’offre, les prix et les meilleures mécaniques promotionnelles de chaque enseigne et vous livre son verdict.

L’offre

Il y a encore peu de temps, l’automne était synonyme de foire aux whiskies. Il s’agit désormais de foire aux alcools tant les autres catégories prennent de la place, à commencer par les rhums. Il faut dire qu’à l’inverse d’Intermarché, Casino ou U, ces trois distributeurs ne proposent pas de temps fort promotionnel consacré exclusivement aux eaux-de-vie de canne. Si Auchan et Leclerc ont fait un bel effort cette année, la palme revient à Carrefour qui va jusqu’à proposer 15 marques différentes au sein de son catalogue. L’enseigne se distingue notamment en incluant Hédone, le rhum de Whiskies du Monde, la cuvée terroir volcanique de J.M ou encore Mama Quilla, le vieux des Bienheureux.

Avec 14 pages dédiées aux spiritueux dans le catalogue promotionnel des plus gros hypermarchés, Carrefour offre le plus large choix.

Du côté des whiskies, Carrefour et Leclerc sont au coude-à-coude avec une importante diversité. Les Asiatiques y sont particulièrement bien représentés. Chaque enseigne parvient également à sortir du lot via une ou plusieurs références. Carrefour propose par exemple deux signatures commercialisées par Camus, à savoir les scotchs Deanston et Bunnahabhain. Leclerc s’appuie de son côté sur le whisky alsacien Théo Preiss, tandis qu’Auchan joue sur son exclusivité Version Française, marque créée par La Maison du Whisky. À noter enfin que Leclerc et Carrefour réservent une page pour les gins.

Le prix

Comme souvent, Leclerc possède une belle longueur d’avance sur la concurrence. Sur les prix avant la remise, le distributeur est systématiquement mieux disant que Auchan et Carrefour. Ce dernier a d’ailleurs forcé le trait sur nombre de références. C’est le cas par exemple sur Bumbu, avec un tarif de 41,29 € contre 35,90 € chez Auchan ! Même chose pour Togouchi, à 39,99 € chez Carrefour et 35,90 € chez Leclerc. Le plus gros écart est à mettre à l’actif de la version classic laddie de Bruichladdich avec près de 9 € de différence entre Carrefour et Leclerc (voir photo ci-dessus). La remise étant la même dans les deux enseignes, il en coûtera 49,17 € au client de Carrefour et 41,65 € pour celui de Leclerc.

La promotion

Si Carrefour s’est lâché sur le prix, l’enseigne parvient à se rattraper avec une générosité supérieure. Elle le doit à une mécanique promotionnelle régulièrement appliquée dans les alcools, à savoir le - 34 % crédité sur la carte fidélité.

Neuf références en bénéficient au sein de la sélection. Leclerc ne l’applique que sur le litre de Ballantine’s tandis qu’Auchan se contente de remises immédiates allant jusqu’à - 25 % sur Bowmore.

 

Retrouvez les catalogues des enseignes :

Auchan

Carrefour

Leclerc

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois