Circuits

La relance du CHR booste les soft-drinks en GMS

8 mars 2022 - Justine Bessaudou

Une étude du cabinet de conseil CGA met en lumière l’influence notable des expériences vécues dans les cafés-hôtels-restaurants sur les dépenses réalisées en grande distribution. Avec de belles opportunités de croissance pour les soft-drinks.

Le CHR s’affiche comme un vrai tremplin. Suite à la levée des dernières restrictions et la reprise à plein régime de l’activité hors domicile, le cabinet de conseil CGA revient sur les perspectives florissantes pour le marché des soft-drinks en France. En effet, 29 % des consommateurs français sont attirés par des marques sans alcool, ou à faible teneur en alcool, s’inscrivant ainsi dans une tendance à la modération. Plus d’un tiers (36 %) disent avoir essayé dans ces établissements des boissons qu’ils n’avaient jamais goûtées auparavant, favorisant la croissance des petites marques au détriment des plus grandes. Ajoutons à cela que trois consommateurs sur cinq affirment que les expériences vécues en CHR influencent leurs dépenses ailleurs. Les soft-drinks semblent donc être en pole position pour cette année 2022.

D’autant plus que la catégorie affiche des résultats rassurants en hors domicile. « Pour le moment, les volumes restent juste en deçà des niveaux pré-pandémiques, avec des ventes totales (hors eau) au second semestre 2021 en baisse de -13,6 % par rapport à la même période en 2019. Il s’agit d’une meilleure performance que la baisse de - 17,2 % enregistrée dans la catégorie des bières et des cidres, et à mesure que la confiance des consommateurs s’accroît, on peut s’attendre à ce que les dépenses sur le marché des boissons non alcoolisées continuent d’augmenter », avance ainsi CGA dans un communiqué de presse. Sans surprise, c’est le segment des energy drinks qui a progressé le plus sur les six derniers mois de 2021. Les volumes se sont ainsi envolés de + 20 %. Les boissons à base de cola ont, quant à elles, eu du mal à retrouver leur position d’avant pandémie.

« La concurrence pour les parts de marché, ainsi que les changements, discrets mais importants dans les habitudes des consommateurs, exigent plus que jamais de comprendre les toutes dernières dynamiques du marché et d’y répondre », souligne Graeme Loudon, directeur général de CGA EMEA. Avant de conclure : « Le secteur hors domicile français reste indispensable pour permettre aux fournisseurs de boissons softs de se rapprocher des consommateurs et d’établir leurs marques. »

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois