Environnement

La brasserie de Bretagne teste la consigne chez Carrefour

1 avril 2022 - Camille BOURIGAULT

Accompagnée de la coopérative Distro, la Brasserie de Bretagne ainsi que plusieurs acteurs des boissons s’engagent pour la consigne dans la région. Un test se met en place dans quatre magasins Carrefour du Finistère ce printemps. Explications.

Elle avait été parmi les porteurs du projet de malterie en Bretagne. Elle s’engage désormais pour la consigne. La Brasserie de Bretagne continue sa stratégie de développement vertueuse aux côtés de la coopérative Distro qui signifie « retour » en breton. Cette dernière, créée en 2015 par un collectif de brasseurs et de cidriers puis relancée en 2019, travaille à la mise en place d’une filière de réemploi du verre en Bretagne.

En effet, selon une étude du cycle de vie des bouteilles, dès le premier lavage il est plus intéressant de réutiliser une bouteille plutôt que de la fondre pour la recycler. « Premièrement, il n’y a que trois centres de recyclage en France, ce qui fait que les bouteilles parcourent de nombreux kilomètres avant d’être refondues, explique Antoine Clapier, responsable développement chez Distro. Ensuite, le procédé est très énergivore avec 24 h de chauffe à haute température. Enfin, lorsqu’on recrée une bouteille, le verre usagé est toujours mélangé avec du verre neuf, environ 40 %. Voilà notamment pourquoi le réemploi est plus avantageux. » Qui plus est dans le contexte actuel, entre hausse du coût des matières premières et hausse du coût de l’énergie.

Convaincues par la démarche, les équipes de la brasserie de Bretagne ont joué le jeu afin de pouvoir participer à un test grandeur nature en CHR ainsi qu’en GMS dans quatre magasins Carrefour. Elles ont en effet dû changer leurs pratiques et prendre en compte certaines contraintes. Exit les bouteilles à bouchons mécaniques emblématiques de la brasserie et place à une bouteille standardisée adaptée à la consigne. De même, la colle utilisée pour les étiquettes a dû être revue afin de permettre un lavage à l’eau. « Même si elle demande de l’engagement, nous croyons beaucoup à cette initiative, indique Clément Bedbeder, responsable supply chain à la brasserie de Bretagne. Nous invitons d’ailleurs vivement tous nos collègues brasseurs à nous rejoindre dans ce projet prometteur. »

Quatre magasins autour de Brest

Concrètement, dès le mois de mai, les deux hypers Carrefour de Plouzané et Saint Renan ainsi que le Market de Milizac et le Carrefour Contact de Locmaria Plouzané, tous situés non loin de Brest (29), accueilleront des bouteilles consignées en rayon. Afin de proposer une offre large et attractive, Distro collabore déjà avec de nombreux producteurs au-delà de la Brasserie de Bretagne tels que les eaux Plancoët, les vins Mahé, la brasserie rennaise Skummen ou encore les cidreries Sorre et Nicol.

Une fois en magasin, le client peut donc retrouver dans un élément balisé les bouteilles en question. Certaines seront soumises à une consigne monétaire, mais ce dispositif est réservé aux marques déjà adeptes du mécanisme car lourd à mettre en place. Pour les autres, aucune consigne n’est appliquée en rayon, mais une incitation financière en bon d’achat vient récompenser les clients qui ramènent leurs bouteilles dans les automates de déconsignation à disposition. Un casier à six trous est fourni par Distro pour faciliter leurs transports par les particuliers.

D'autres distributeurs intéressés

Les contenants sont ensuite récupérés par Distro, nettoyés au sein de l’entreprise Mahé, déjà propriétaire d’une laveuse, puis revendus aux différents producteurs. Ce qui permet de faire vivre cette coopérative. Pour l’heure, le dispositif ne s’applique qu’aux bouteilles 75 cl, format sur lequel le dispositif est le plus intéressant écologiquement et économiquement parlant.

Actuellement, des discussions sont toujours en cours avec des acteurs majeurs du paysage brassicole breton pour enrichir le programme. Par ailleurs, d’autres enseignes se sont montrées intéressées pour tester ce dispositif. «  Il y a une véritable attente sociétale et les distributeurs en sont de plus en plus conscients », souligne Marie Clapier, chargée relations publiques et partenariats chez Distro. Reste à savoir si l’enthousiasme suscité par l’expérience sera suffisant pour les convaincre définitivement de franchir le pas.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois