Banc d’essai

Beaujolais nouveau 2020 : nous avons testé le rosé

19 novembre 2020 - Chloé QUEFFEULOU

Le beaujolais nouveau est arrivé ce jeudi 19 novembre et, cette année, la rédaction de Rayon Boissons a testé un échantillonnage de rosés composé de marques nationales et de MDD. Verdict ?

Le calendrier a été spécialement assoupli afin qu’il arrive sur les tables en temps et en heure malgré le contexte sanitaire. D’autant qu’il était hors de question de ne pas le fêter comme le soulignait Cécile Bossan-Redon, déléguée générale de l’Interbeaujolais, il y a quelques mois, « nous sommes sûrs de peu de choses en cette période, mais le beaujolais nouveau sera célébré ».  Si le gamay est essentiellement connu en rouge, ce cépage produit également des rosés. Cuvée confidentielle et moins ancrée que sa grande sœur avec 400 000 cols vendus en GMS contre 6 millions pour le rouge, cette couleur n’est pas disponible dans toutes les enseignes, ni pour toutes les marques. Nous avons dégusté les deux marques star de l’appellation, les MDD de Intermarché et de Carrefour et deux autres signatures 2020 dont un vin de domaine.

Pour les marques phare du primeur, à savoir Pisse-Dru et Le Père La Grolle, les cuvées arborent le packaging traditionnel du vin primeur et sont affichées à respectivement 4,20 € et 4,15 €. La signature du groupe Boisset, Le Père La Grolle, offre une belle vivacité et un joli gras, beaucoup de fruits avec des notes de fraises acidulées En revanche, la marque commercialisée par Patriarche, Pisse-Dru, a moins convaincu par son acidité et son manque de sucrosité.

Du côté des MDD, la référence d’Intermarché signée Expert Club propose un nez gourmand et des notes d’agrumes en bouche tenues par un bel équilibre acidité/sucrosité. Le produit de la Cave d’Augustin Florent à 3,60 € pour Carrefour s’est avéré plus perlant et moins aromatique. Avec un PVC de 3,45 € et un packaging moderne la référence d’Intermarché offre ainsi un bon rapport qualité/prix.

Enfin, pour les autres signatures, la cuvée rosée tradition du Domaine Girin, qui affiche un PVC de 4,49 € et une étiquette originale, offre une jolie rondeur et des arômes gourmands de fruits rouges. Quant à la référence signée Honoré Lavigne, marque de Boisset, proposée à 4,90 € avec un packaging plus convenu, elle se caractérise par une attaque vive et fraîche mais s’avère au final manquer de gras et de souplesse.

Notre préféré 2020, Le Père La Grolle, constitue un bon ambassadeur de ce rosé primeur.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois