Distibution

Monoprix Paris Montparnasse : le nouveau concept en images au rayon liquides

10 septembre 2020 - Yves DENJEAN

L’un des fleurons de Monoprix rouvre aujourd’hui après plus de six mois de travaux. L’occasion pour l’enseigne de centre-ville de tester son nouveau concept qui fait la part belle aux boissons tendance.  À commencer par les bières qui occupent une place prépondérante au rayon liquides.

L’enseigne Monoprix démarre un vaste chantier avec l’ouverture aujourd’hui du magasin de Paris-Montparnasse dans le 15e arrondissement. Ce point de vente de 5 100 m², troisième au ranking du réseau avec un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros, devient le pilote de ce concept qui va matérialiser la nouvelle stratégie de l’enseigne pour les 10 ans à venir.
Sans surprise, ce point de vente se veut hyper connecté afin de faciliter la vie des clients avec, par exemple, des bornes types aéroport pour valider un lâcher de chariot.

Cet hypermarché rénové entend traduire « le style de vie à la française » en jouant sur les grandes tendances du moment. Exemples : les échoppes d’artisan comme celui Marie-Anne Cantin pour le fromage, de nombreuses solutions repas proposées, ou encore une politique de cross-merchandising très développée.

Au rayon liquides, Monoprix fait la part belle aux bières qui disposent désormais de leur propre univers. Lequel prend presque autant de place que la cave à vins. Visite en images…

Monoprix_Montparnasse

  • Le rayon bières occupe désormais presque autant d’espace que la cave à vin. Le nouveau Monoprix Montparnasse l’a baptisé L’échoppe à bières avec un îlot central disposant d’une table pour réaliser des mises en avant et des animations.   

  • Plus des deux tiers de l’offre sont rassemblés dans des meubles réfrigérés. Cela concerne principalement toutes les références de spécialités et les grandes signatures du rayon en packs. En revanche, les canettes ou encore les cidres sont implantés à température ambiante.

  • Il s’agit là de la principale innovation du nouveau concept : la vente de bière en pression. Un prototype permet aux amateurs de mousse d’acheter en vrac la signature parisienne Gallia. Au choix trois références :  la pils de Pantin, la framboise de Proust et la Session IPA. Les tarifs oscillent entre 7,55 € et 8,94 € la bouteille de 93 cl selon le produit, consigne incluse.

  • Comment ça marche ? Le magasin met à disposition via une mécanique de consigne un growler de 93 cl. Le client remplit le contenant en verre de bières fraîches qu’il pourra conserver jusqu’à 5 jours. Il le ramène ensuite le flacon à la machine de collecte de Lemontri située à l’entrée du point de vente pour en reprendre un propre dans le rayon.

  • Pour sa cave à vins, Monoprix a parié sur la simplicité avec un mobilier en bois. L’enseigne de centre-ville a joué sur les décalages de hauteur et la profondeur pour casser le rythme du rayon. De petits supports en bois sont illustrés par des cartes de vignoble.

  • À l’entrée du rayon, des racks mettent en avant les vins étrangers et des références identifiées comme « rebelles ». Il s’agit généralement des bouteilles originales et atypiques produites en vin de France qui s’affranchissent des styles traditionnels.

  • La famille des champagnes a toujours une place de choix chez Monoprix. Le roi des vins dispose de son propre îlot à l’entrée du rayon. Ce dernier est équipé de deux petits meubles réfrigérés. Les grandes marques sont exposées à l’unité sur la partie supérieure.

  • Monoprix a simplifié la présentation de ses spiritueux en supprimant les gondoles rétroéclairées de l’ancien concept. Chose plus étonnante, la réduction de l’offre qui comprend autour de 130 références faisant l’impasse par exemple sur les malts haut de gamme. Selon nos informations, l’enseigne devrait revoir sa copie et agrandir cette famille de produits.

  • Une tête de gondole est dédiée à la mixologie avec la présence de softs et de grandes signatures d’alcool comme le gin Bombay Sapphire ou l’incontournable Aperol.  

  • À l’entrée de la zone alimentaire située au sous-sol, des mises en avant proposent des solutions « prêtes à cuisiner » avec des idées de recettes qui rassemblent tous les ingrédients. L’occasion d'exposer un vin ou une bière. Exemple avec le plat veggie, une omelette à la courgette, qui préconise comme accompagnement la bière blanche Ninkasi.

  • Monoprix teste en partenariat avec deux fournisseurs la consigne des bouteilles en verre. Sont concernées quatre références d’un litre, Coca-Cola, standard et zéro ainsi que Vittel et San Pellegrino. Un essai, certes vertueux, qui restera certainement confidentiel au regard des prix pratiqués : Vittel à 1,99 €, San Pellegrino à 2,39 €, Coca-Cola zéro à 3,15 € et le regular à 3,25 €.

  • Au cœur du rayon jus de fruits, Monoprix a balisé un élément qui réunit des références haut de gamme telles que les signatures V8, Huguo le Maraîcher, Cawston Press ou encore The Berry Compagny.

Pour faire le tour complet du Monoprix Montparnasse, cliquez ici pour découvrir le reportage exclusif de nos confrères de Linéaires.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois