La fête de la musique a profité aux boissons en proxi

30 juin 2020 - Camille BOURIGAULT

Le dimanche 21 juin se déroulait dans des circonstances particulières la fête de la musique, crise sanitaire oblige. Cela n’a pas empêché les ventes d’alcools et de bières de bondir dans les magasins de proximité pour l’occasion, jusqu’à voir leurs sorties tripler. Explications avec les données de Nielsen.

Si la musique s’est faite plus rare cette année le soir du 21 juin, elle a tout de même boosté les ventes de vins, bières et autres alcools dans les endroits où elle a résonné. En effet, d’après Nielsen, les magasins de proximité situés à moins de 500 mètres d’un lieu de rassemblement lors de la fête de la musique ont enregistré de belles évolutions par rapport aux précédents dimanches. À Paris, les sorties de vins ont progressé de + 11 %, tandis que les apéritifs et alcools ont bondi de + 78 %. Mais le résultat le plus impressionnant est sans conteste celui des bières et cidres qui ont tout simplement doublé leurs sorties par rapport aux dimanches précédents !

En province, l’effet a été similaire avec des performances en hausse de + 11 % pour les vins, + 80 % pour les bières et cidres et + 83 % pour les apéritifs et alcools. Preuve que ces bons résultats ne sont pas le fait du hasard, les magasins de proximité à distance des festivités n’ont pas du tout profité de l’engouement et affichent des ventes en berne excepté sur les apéritifs et alcools (+ 14 % à Paris, + 18 % en province)

À noter que dans le secteur du square Villemin, du quai de Valmy et de la rue de Lancry à Paris - où plusieurs concerts ont eu lieu - les résultats sont encore plus bluffants avec une hausse de + 203 % sur les bières et de + 144 % sur les alcools.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois