Découvrez 10 innovations qui font pétiller la rentrée

5 octobre 2020 - Camille BOURIGAULT

En ce début du mois d'octobre, Rayon Boissons vous dévoile dix innovations qui ont fait bouger l'univers boissons à la rentrée. Retrouvez notre sélection en images.

Innovation rentrée

  • Vins

    François Dubois met la Champagne en cube

    Voilà qui devrait marquer les esprits. Tandis que la situation du vignoble champenois s’avère historiquement tendue avec un écroulement des ventes, les opérateurs n’hésitent pas à explorer d’autres alternatives. C’est le cas de la maison François Dubois qui sort des sentiers battus avec une proposition pour le moins atypique baptisée 20 Cube. Tout d’abord au niveau du contenu puisque le vin iconique de la gamme n’est rien d’autre qu’un rosé issu de l’appellation coteaux-champenois. Un sourcing complété par un côtes-de-provence et un bergerac. Surtout, cette innovation se caractérise par un flacon d’une contenance de 50 cl et d’une forme cubique sur laquelle la maison champenoise va communiquer, tout particulièrement en magasins. Les bouteilles peuvent en effet s’empiler afin de constituer une « tour » de trois unités en rayon ou former un mur qui permet de se démarquer sur le lieu de vente. Le négociant insiste aussi sur l’optimisation logistique puisqu’il n’y a aucune perte d’espace au niveau des cartons qui seront aux couleurs de la marque.

    Contenance : 50 cl

    PVC indicatifs : 5 € pour le bergerac, 10 € pour le côtes-de-provence et 15 € pour le coteaux-champenois.

  • Boissons sans alcool

    Lagunitas se jette à l’eau

    La signature américaine de bières appartenant à Heineken est connue pour son audace. Avec Hoppy Refresher, elle fait le pont entre deux univers éloignés : les eaux et les mousses. En effet, cette nouvelle venue est une eau gazéifiée houblonnée, inspirée des IPA. En bouche, elle dégage donc des saveurs d’agrumes et de fruits exotiques caractéristiques de ce style de brassin. Mais elle exprime aussi des notes de levure, autre ingrédient traditionnel de la bière qui a été intégré dans cette recette afin de libérer les arômes du houblon. Hoppy Refresher reprend tous les codes de la marque Lagunitas. Sans alcool ni sucre, cette boisson revendique une teneur en calorie nulle. Cette nouveauté est disponible depuis mai en exclusivité chez Monoprix.

    Contenance : 35,5 cl

    PVC indicatif : 1,99 €

     

  • Spiritueux

    Absolut a du jus

    Créée en 2018, la nouvelle gamme Absolut Juice débarque en France. Le lancement s’est fait en exclusivité chez Monoprix à la fin du mois d’août. Les deux références majeures (fraise et pomme) sont proposées. Deux autres parfums existent, à la rhubarbe 
    et à la poire-fleur de sureau. Ces produits sont réalisés avec de la vodka Absolut, dans laquelle sont incorporés 5 % de jus de fruits et d’arômes naturels. Le tout titre 35° et revendique un faible taux de sucre. Pour la première fois, la marque suédoise de Pernod Ricard a également apposé une étiquette sur ses bouteilles, s’inspirant de la tendance du craft. Côté recommandation, ces innovations peuvent être consommées seules ou avec de l’eau gazeuse. La marque préconise également des cocktails spritz à réaliser avec 1/3 d’Absolut Juice, 1/3 de vin effervescent et 1/3 d’eau gazeuse.

    Contenance : 50 cl 
    PVC indicatif : 15,90 € 

  • Boissons sans alcool

    Teisseire s’habille en verre

    Le leader des sirops lance une nouvelle gamme conditionnée en bouteille en verre signée Mathieu Teisseire, fondateur de l’entreprise familiale au début des années 1700. « L’objectif est de séduire la cible des jeunes adultes qui seront nos familles de demain », explique Julie Pouquet, marketing manager chez Britvic. Pour ce faire, la marque mise sur des recettes sophistiquées élaborées sans additifs qui associent les fruits aux plantes. La liste d’ingrédients est réduite à seulement trois éléments contre cinq habituellement pour les sirops classiques. « L’emballage en verre gravé induit une notion de qualité et de transparence », précise Julie Pouquet. La gamme se décline en trois parfums : citron-citron vert-gingembre, fraise-mûre-hibiscus et pêche-framboise-fleur de sureau.

    Contenance : 50 cl

    PVC indicatif : 2,99 € 
     

  • Vins

    JP Chenet dévoile ses secrets

    La marque d’IGP pays-d’oc des Grands Chais de France s’enrichit d’une nouvelle gamme. Intitulée Les cépages secrets, elle est inédite à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle repose sur trois variétés peu connues du grand public : le marselan en rouge, la roussanne en blanc et le caladoc en rosé. Mais également parce qu’elle est produite en vin-de-france, un segment qui, hors foires d’automne, se positionne davantage en entrée de gamme que sur le haut du panier comme c’est le cas avec cette collection. Le groupe valorise ainsi la dénomination tricolore tout en faisant découvrir des cépages confidentiels dont on apprend qu’ils proviennent de la moitié sud de la France. Ces nouvelles références sont conditionnées dans la bouteille originelle de la marque reconnaissable à sa forme particulière. Autre petit « plus » : les éléments du pack que sont les bouchons, les étiquettes, les capsules et les cartons d’expédition font appel à des matériaux éco-conçus.

    Contenance : 75 cl PVC : 3,95 €

  • Bières

    Carrefour débarque dans la cave à bières

    Après Casino, Auchan, Lidl ou encore Leader Price, c’est au tour de Carrefour d’investir le segment très en vogue de la cave à bières. L’enseigne lance en effet une gamme à sa marque en bouteille individuelle. Celle-ci se compose de trois recettes. À savoir une blonde titrant 6,8°, une triple à 8° et une India pale ale (IPA) à 5,5°. Chacune est associée à une couleur d’étiquette, respectivement bleue, rouge et verte. Sur le packaging figure également un indicateur d’amertume pour aider les consommateurs à identifier le profil organoleptique de la bière. Sur une échelle allant de 0 à 5, la blonde se positionne à 0,5, la triple à 1,5 tandis que l’IPA revendique une amertume de 4,5 sur 5. Commercialisées sous la signature inédite « La Charnue », ces trois références sont produites à Bénifontaine dans le Pas-de-Calais par la brasserie Castelain. Outre les produits MDD, celle-ci est notamment reconnue pour ses marques Jade et Ch’ti.

    Contenance : 33 cl

    PVC constatés : 1,30 € pour la lager, 1,60 € pour la triple et 1,80 € pour l’IPA. 

  • Spiritueux

    Brown-Forman à l’assaut des malts

    Le propriétaire de Jack Daniel’s prend l’accent écossais en cette fin d’année en donnant une seconde jeunesse à la marque Benriach. Rachetée par Brown-Forman il y a quatre ans, cette signature originaire du Speyside a été complètement remodelée cette année. De cette nouvelle gamme composée de sept références, deux sont exclusivement destinées à la grande distribution. Ces single malt s’intitulent « the original ten » et « the smoky ten ». Le premier titre 43° et est issu de l’assemblage de fûts de bourbon, de xérès et de chêne neuf. Il doit servir de clé d’entrée au style donné par Rachel Barrie, la « master blender » de Benriach. Titrant 46°, l’autre est donc, comme son nom l’indique, un whisky tourbé. Il est issu d’une maturation en fûts de bourbon, de chêne neuf et de rhum de la Jamaïque. 
    De quoi séduire un large panel d’amateurs de malt.

    Contenance : 70 cl

    PVC indicatifs : 34,10 € (the original ten) et 35,60 € (the smoky ten)

  • Eaux

    Système U sur les traces de Badoit

    Après Lidl (cf. Rayon Boissons de septembre 2020, p. 95), c’est au tour de Système U de proposer un me-too de Bulles de fruits par Badoit, lancé en 2018. L’enseigne offre une gamme de deux références d’eau pétillante au jus de fruits : citron-citron vert et agrumes. Comme les recettes plates, ces nouveautés s’intitulent Eau Fruitée et sont fabriquées à partir de jus à base de concentrés. La mention « avec arômes naturels » est par ailleurs mise en avant sur l’étiquette. Ces boissons sont conditionnées en bouteille PET contenant 25 % de plastique recyclé et sont fabriquées par la Laiterie de Saint-Denis de l’Hôtel. En comptant les versions plates, les Nouveaux Commerçants possèdent désormais une large gamme de 13 eaux au jus.

    Contenance : 1 l

    PVC constaté : 0,90 € 
     

  • Vins

    Le Bag-in-box® débarque en Alsace

    C’est une première en Alsace. Les caves coopératives de Turckheim et du Roi Dagobert, réunies au sein d’Alliance Alsace, inaugurent un vin de France en Bag-in-box® au format trois litres à la signature 2P. Ces initiales font référence aux deux cépages autochtones qui entrent dans la composition de ce produit : le pinot blanc à hauteur de 90 % et le pinot gris pour 10 %. Ce lancement porte sur 10 000 unités. Un rosé, également issu de cépages alsaciens, sortira au printemps prochain. Dans ce vignoble où les AOP ne peuvent pas être conditionnées et commercialisées en fontaine-à-vin, cette initiative fait l’effet d’une bombe. D’autant qu’elle s’inscrit dans un contexte particulier. Durant le confinement, les ventes de Bib® se sont envolées en grande distribution. Exaspérés, bon nombre d’opérateurs alsaciens sont montés au créneau pour demander une réflexion collective sur ce conditionnement.

    Contenance : 3 l

    PVC indicatif : 15,95 € 

  • Eaux

    Vittel se premiumise au rayon snacking

    La marque de Nestlé Waters propose une bouteille haut de gamme de 70 cl appelée prestige. Vendue à l’unité, 
    elle est disponible en exclusivité chez Carrefour en France au rayon snacking. La nouveauté est fabriquée avec 100 % de plastique recyclé et arbore la nouvelle identité visuelle de Vittel qui met en avant la préservation de la nature. Il y a quelques mois, une nouvelle référence de deux litres, également constituée à 100 % de r-PET, a été lancée en pack de six.

    Contenance : 70 cl

    PVC indicatif : 1,29 €
     

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois