Portrait

Gary Swindells, président de Costco Wholesale France

16 septembre 2021 - Jacques Bertin

Arrivé il y a près de 10 ans à Paris pour créer la filiale française du leader mondial des clubs-entrepôts, le Québécois incarne à merveille son enseigne. Laquelle ouvrira en novembre un second point de vente en Île-de-France.

Arborant l’incontournable badge de l’enseigne comme l’ensemble des salariés du groupe, Gary Swindells partage actuellement son temps entre son bureau à proximité du club-entrepôt de Villebon-sur-Yvette (91), le chantier du futur Costco de Pontault-Combault (77) et le siège du distributeur à Seattle où il se rend toutes les quatre semaines.

Il vous montre fièrement un coffret de vins élevés en immersion dans le bassin d’Arcachon, pointe du doigt un cognac XO signé Kirkland, la MDD de Costco, puis passe devant un impressionnant salomon (18 l) de champagne affiché à 1 999,99 €, avant de se féliciter du succès de son comté 21 mois ou de ses lots de 12 gros muffins à l’américaine… Gary Swindells, président de Costco Wholesale France, est comme un poisson dans l’eau dans son club-entrepôt de Villebon-sur-Yvette (91). Il faut dire que la voix du géant d’outre-Atlantique sur le territoire français connaît chaque recoin de son magasin de 13 750 m², peut vous parler de la totalité des 3 450 références qui y sont proposées sur palettes et échange avec facilité avec tous ses employés.

Et pour cause : c’est lui qui les a recrutés.

Aujourd’hui à la tête d’une équipe de près de 400 personnes (326 au magasin et 68 au siège de Costco France situé juste à côté), ce quinqua au charmant accent du Québec est en effet arrivé tout seul en janvier 2012 pour tenter d’implanter dans l’Hexagone l’enseigne pour laquelle il travaillait déjà depuis près de 20 ans au Canada. Un sacré challenge pour celui qui a attendu huit mois avant que sa femme et ses enfants le rejoignent à Paris et qui n’a accueilli son premier collaborateur qu’en août 2013. « Tout était à faire ici. Je ne connaissais personne et j’avais tout à apprendre du système français », se remémore Gary Swindells.

De nouveaux projets à venir

Entre les complexités administratives, l’hostilité des distributeurs concurrents et les multiples recours qui ont fait échouer un premier projet avant de ralentir celui de Villebon-sur-Yvette (91), l’appren-tissage a été rude. Mais pas suffisamment pour doucher l’enthousiasme du Québécois qui a tout de suite été impressionné par le fait qu’il y ait « tellement d’opportunités de shopping en France. Les Français n’avaient pas besoin d’un nouvel hypermarché car ceux-ci faisaient déjà un super boulot. En revanche, je voyais de grosses différences entre les joueurs déjà en place et nous, enchaîne le dirigeant. Nous sommes très complémentaires des hypers, que ce soit via notre format de club-entrepôt ou via nos produits qui promeuvent la saveur internationale. On parle souvent de nos prix mais les consommateurs viennent aussi chez nous pour acheter ce qu’ils ne trouvent pas ailleurs. »

Ces adeptes de Costco, séduits par ses références alimentaires exclusives, ses gros conditionnements et ses offres parfois hors normes (spas, bateaux, pianos, etc.), sont désormais 160 000 dans l’Hexagone. Soit le nombre de porteurs de la carte maison correspondant aux 103 000 contrats actuellement en cours moyennant une cotisation annuelle de 36 €, deux cartes pouvant être délivrées pour un même contrat. « Nous sommes le seul concept évalué chaque année par ses membres, qu’ils soient particuliers ou professionnels, quand ils renouvellent ou non leur adhésion », pointe Gary Swindells. Lequel devrait voir sa clientèle s’élargir puisqu’un nouveau bureau d’adhésion a ouvert depuis fin juin à Pontault-Combault (77) où un deuxième club-entrepôt Costco devrait être inauguré « mi-novembre ».

En comprenant mieux le marché, en expliquant davantage son concept et « en s’entourant d’experts français afin de présenter de meilleurs dossiers », le patron de Costco France semble désormais avoir trouvé la clé pour se développer. Au point d’envisager de « parler de nouveaux projets au cours des prochains mois ». La voix de Gary Swindells, heureux Parisien depuis bientôt 10 ans, n’a pas fini de porter !

 

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois