Compilation Rayon Boissons

Nouveaux produits : découvrez les immanquables de ce printemps 2020

20 mai 2020 - Rédaction de Rayon Boissons

Malgré la crise, Rayon Boissons continue de publier de très nombreux nouveaux produits, MDD ou de marques nationales. Découvrez en images une sélection des innovations qu’il ne fallait pas manquer ces dernières semaines.

  • Innos2020

    • photo DR

      Soft-drinks

      Coca-Cola voit grand sur le verre

      Le leader des boissons sans alcool propose désormais son emblématique bouteille en verre au format un litre dans sa gamme permanente en grande distribution. Ce lancement, qui présente une offre plus qualitative aux consommateurs, permet de renforcer la stratégie de Coca-Cola sur le packaging. En parallèle, Coca-Cola prévoit également du changement sur ses canettes 33 cl qui passeront en sleek can, boîte plus longue et plus moderne, et en suremballage carton d’ici la fin de l’année. Le géant d’Atlanta mise ainsi sur les deux types de conditionnements qui génèrent le plus de croissance sur le segment des soft-drinks. En effet, les boîtes et le verre sont les matériaux contributeurs à la croissance (respectivement 56 % et de 44 % des gains)

      Contenance : 1 l / PVC indicatif : 2,59 €

    • Bière

      Heineken met un zéro à Desperados

      Le brasseur néerlandais décline sa marque de bière aromatisée à la téquila en version sans alcool. Baptisée Desperados Virgin, cette recette proposée en tripack de 33 cl affiche un taux d’alcool inférieur à 0,03 °. Contrairement à la référence originale de la gamme, ce brassin ne revendique pas le parfum d’alcool d’agave mexicain mais uniquement des arômes d’agrumes et de zestes de citron. « Nous développons une approche catégorielle sur le segment du 0 % d’alcool, dont le dynamisme et le succès nous confortent dans la volonté de proposer une offre complète et diversifiée", explique le service marketing de Heineken. Cette petite dernière viendra donc enrichir les meubles et espaces zéro zones mis en place par Heineken l’an passé pour regrouper son portefeuille de bières sans alcool.

      Contenance : 3 x 33 cl / PVC constaté : 3,29 €

    • Spiritueux

      Le Clan Ricard s’attaque à Captain Morgan

      Devant le succès de Captain Morgan de Diageo en France avec près de 4,5 millions de bouteilles écoulées en GMS en 2019, Ricard se lance sur le terrain très prisé des rhums aromatisés. Pour ce faire, l’entreprise française a choisi de se raccrocher à une signature bien connue de son portefeuille, Clan Campbell. « Nous avons pris le parti de capitaliser sur la force d’une marque qui est n°1 de la catégorie des blends de moins de 12 ans sur le hors domicile (selon Nielsen en CAM à P6 2019) et n°2 tous circuits confondus (selon l’IWSR 2018) », justifie Marie de Vries, directrice de marques chez Ricard. Le nouveau-né se nomme Clan Caribbean Spiced, titre 35° et promet des notes rondes et vanillées. Comme pour Captain Morgan, l’accord avec du cola est recommandé. 

      Contenance : 70 cl / PVC indicatif : 12,95 €

    • Vin

      Producta mise sur les valeurs de La Coopérative

      Producta Vignobles adopte l’esprit de la coopération pour apporter un vent de fraîcheur sur le vignoble girondin. Baptisée La Coopérative, sa nouveauté est un rouge certifié HVE 3 en appellation bordeaux. Au-delà de son packaging évocateur des valeurs sociales et environnementales du modèle coopératif, ce rouge 100 % merlot veut également casser les codes au niveau gustatif avec un profil fruité et sans bois. Pour expliquer son concept, Producta Vignobles a fait appel à la réalité augmentée via la technologie Smartbottle®. Une fois l’étiquette flashée, les trois personnages de l’étiquette, véritables vignerons du groupement, s’animent sur le téléphone pour raconter l’histoire de la cuvée.

      Contenance : 75 cl / PVC indicatif : 4 €

    • Soft-drinks

      May Tea passe au bio

      La marque d’Orangina Suntory France se lance sur le bio avec une nouvelle gamme appelée « les eaux de thé ». Il s’agit de la première offre labellisée AB du groupe nippon sur le marché français. En plus de respecter l’environnement, ces produits prônent également le « mieux manger ». En effet, avec une teneur en sucre de seulement 2,4 g/100 ml, ces deux nouvelles références sont 70 % moins sucrées que la moyenne des boissons contenant du sucre, et ce, sans édulcorant. « Ces eaux de thé misent sur la légèreté et procurent une sensation désaltérante proche de celle des eaux aromatisées », explique Pauline Varga, directrice marketing d’Orangina Suntory France. Les deux parfums de ces thés infusés sont thé vert-citron-gingembre et thé noir-poire-hibiscus. 

      Contenance : 1 l / PVC indicatif : 1,99 €

    • Bière

      Leffe s’aligne sur le zéro

      Après Affligem (Heineken), c’est au tour d’AB InBev de décliner sa bière d’abbaye en version sans alcool. Pour ce faire, le géant brassicole belgo-brésilien utilise une fermentation complète avec les mêmes ingrédients que ceux de la Leffe blonde classique à 6,6°. Mais grâce à un processus de brassage breveté, il parvient à en soustraire l’alcool. Le tout en conservant les saveurs du brassin d’origine. La deuxième marque du rayon en volume et en valeur, selon les chiffres de Nielsen arrêtés au mois d’août 2019, se positionne ainsi sur le marché des bières sans alcool en France quelques mois après s’être lancée en Belgique.

      Contenance : 6 x 25 cl / PVC indicatif : entre 4,29 € et 4,39 €

    • Spiritueux

      Jack Daniel’s croque dans la pomme

      Le leader incontesté des whiskies américains avec près de 7 millions de litres écoulés en 2019 selon IRI sort une troisième référence de liqueur de whisky aromatisée dénommée apple. Apparue à l’automne dernier aux États-Unis, cette version à la pomme titre 35° et rejoint les cuvées honey et fire, apparues en France respectivement en 2014 et en 2016. La recommandation de dégustation se fera sur un mélange avec du tonic. De quoi élargir un peu plus encore la base de consommateurs de la signature originaire du Tennessee. Avec cette nouveauté, celle-ci dispose désormais d’une gamme de sept références en grande distribution.

      Contenance : 70 cl / PVC indicatif : 21,90 €

    • Vin

      Grands Chais de France en symbiose avec le bio

      Jusqu’ici absents du segment des vins bio, Les Grands Chais de France (GCF) rectifient le tir. La gamme, intitulée Symbiose, est transversale à plusieurs vignobles et affiche ainsi un total de 13 références. Dans le détail, elle se décline sur les appellations bordeaux (rouge, blanc, rosé), languedoc (rouge et rosé), fitou, corbières, côtes-du-rhône (rouge) et en vins mousseux de qualité supérieure (blanc et rosé). S’y ajoute une ligne de trois Bag-in-box® 2,25 litres produits en vin de France dans les trois couleurs. GCF veut ainsi mettre en avant l’étendue de ses partenariats avec l’amont. Le portrait des vignerons qui ont participé à l’élaboration de ces cuvées figure sur la contre-étiquette des bouteilles. Quant au robinet des Bib®, il se déclipse de la poche grâce à un procédé innovant dont GCF a l’exclusivité. Une gamme verte de bout en bout.

      Contenances : 75 cl, 25 cl et 2,25 l / PVC indicatifs : 5,95 € (75 cl), 1,99 € (25 cl) et 11,95 € (2,25 l)

    • Jus de fruits

      Casino ose le mono-variétal bio

      La MDD innove en proposant une gamme de trois jus bio fabriqués à partir d’une seule variété de fruits. Il s’agit de deux jus de pommes ariane et goldrush ainsi que d’un jus de raisin noir. L’initiative, jusqu’à présent réservée aux petites marques, est inédite pour une MDD. Casino met en avant la fabrication locale et artisanale à travers 12 arboriculteurs en régions Centre-Val de Loire et Occitanie. Les jus de pommes sont fabriqués par Nature de Pommes à Azay-le-Rideau (37) et bénéficient d’une certification vergers écoresponsables. « Il s’agit d’une gamme extrêmement qualitative mais c’est aussi la démarche sur le goût qui nous a séduits », précise un représentant de l’enseigne.

      Contenances : 25 cl et 75 cl / PVC indicatifs : 1,99 € et 3,99 €

    • Bière

      8.6 se met au verre

      La quatrième marque des spécialités en grande distribution fait un grand pas en avant. 8.6 est désormais disponible en bouteille verre, toujours aux côtés de la célèbre canette métallique. Présentée en basket pack de 6 x 33 cl, la recette originale a été la première référence à voir le jour dans ce format, rapidement rejointe par la version India pale lager (IPL), plus amère, déjà proposée actuellement en format canette. Pour optimiser le packaging, de nombreux points ont été étudiés tels que la mise en place d’une poignée ergonomique, la présence de prédécoupes permettant d’en sortir facilement une bouteille ainsi qu’un aspect merchandising attrayant. En effet, lorsqu’il est disposé à côté d’un autre pack de 8.6, une succession de loups, nouvel emblème de la marque, apparaît.

      Contenance : 6 x 33 cl / PVC indicatifs : 6,45 € pour la version originale et 6,75 € pour la version IPL.

    • Spiritueux

      Martini révolutionne l’apéritif sans alcool

      Ce lancement fera date. Martini crée le premier apéritif à base de vin sans alcool. À l’inverse de Palermo, boisson réalisée principalement avec de l’eau et du sucre, la signature italienne a opté pour une base vinique selon le même processus que sa version alcoolisée. Celle-ci est ensuite désalcoolisée puis infusée avec une sélection de plantes aromatiques. Deux versions voient le jour. La floreale, avec sa robe jaune doré, contient de la camomille romaine. La vibrante, à la teinte rouge, est composée de bergamote italienne. Si ces propositions peuvent se consommer sur glace, les recommandations majeures se feront sur le cocktail, avec du tonic bien sûr, mais aussi sur l’idée d’un spritz sans alcool. Une vraie révolution !

      Contenance : 75 cl / PVC indicatif : 9,49 €

    • Vin effervescent

      Jaillance (re) lance ses rosés

      La cave coopérative va enfin pouvoir développer des rosés effervescents. Suite à l’annulation du décret d’appellation de la clairette-de-die rosée il y a deux ans et face à l’impossibilité d’abroger la loi de 1957 – laquelle interdit aux vignerons de produire des vins mousseux autres que de la clairette et du crémant-de-die au sein de l’aire d’appellation –, les opérateurs drômois se trouvaient dans l’impasse. C’était sans compter sur la détermination de Jaillance qui a fait appel au groupe Boisset en Bourgogne pour la prise de mousse et le conditionnement de ses cuvées. Commercialisés en GMS cette année, les vins mousseux de qualité rosés signés Jaillance, certifiés bio qui plus est, vont permettre à l’opérateur de créer de l’antériorité sur la production dans l’espoir d’une nouvelle validation du cahier des charges de la clairette-de-die rosée.

      Contenance : 75 cl / PVC indicatif : 5,60 €

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois