Primeurs 2008 : un millésime meilleur et moins cher

Si tous les prix ne sont pas encore tombés sur la place de Bordeaux, le ton est donné. Le très emblématique château Latour affiche une baisse par rapport à 2007 de – 46 % à 140 €. Le non moins prestigieux château Angelus se positionne à 70 €, en recul de – 40 %. Ça commence à faire !

Le château Latour a surpris tout son monde en sortant ses prix très rapidement. Sans doute pour rassurer ses clients et faire preuve de bonne volonté en cette période de crise. Pourtant, lors de la semaine des primeurs, les propriétaires misaient sur des annonces de prix plus tardives, eu égard à la qualité du millésime et aux faibles volumes disponibles. Sans compter qu’une chose est de baisser les prix, une autre est de trouver preneurs. « Les acheteurs étrangers ne se bousculent pas au portillon pour passer commande, observe un négociant. Ils n’ont pas forcément la trésorerie nécessaire et on ne peut dire que le vin représente une valeur refuge à l’heure actuelle. »

Parallèlement, la baisse des prix sur le millésime 2008 n’est pas sans conséquence sur les autres produits. A commencer par le 2007 qui pourrait bien être bradé lors des prochaines foires aux vins. « C’est clair qu’il y a des stocks et des lots vont partir à pas cher », pronostique ce négociant. Quid alors de ceux qui en ont déjà acheté en primeur à des niveaux nettement supérieurs. Les futures négociations s’annoncent pour le moins tendues.

D’autre part l’image de Bordeaux est bafouée et l’ambiance qui en découle est plutôt morose dans le vignoble. Entre un 2007 moyen et cher et un 2008 de bonne facture et abordable, Bordeaux ne fait pas gage de sérieux vis à vis de ses clients, en France comme à l’international.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir pointé du doigt les dérives tarifaires des millésimes 2006 et 2007. Le retour de bâton, aussi violent et regrettable soit-il, n’a rien de surprenant. Et de rappeler au passage que, au-delà de la qualité des vins, c’est bien le marché qui dicte sa loi.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois