Banc d'essai

On a goûté les beaujolais-nouveaux MDD sans suflites ajoutés

18 novembre 2021 - Chloé QUEFFEULOU

Le beaujolais primeur 2021 est arrivé ce jeudi 18 novembre. Cette année, la rédaction de Rayon Boissons a mis au banc d’essai les versions sans sulfites ajoutés des marques de distributeurs. Verdict.

 

Vin primeur et sulfites ajoutés

Depuis quelques années, les offres de primeurs sans sulfites ajoutés se démocratisent, plus particulièrement sur les marques de distributeurs. À noter que les trois marques nationales leaders du marché, à savoir, Pisse-Dru (Patriarche), Le Père La Grolle (Boisset) et Georges Duboeuf n’en proposent pas à notre connaissance. La démarche sans sulfites ajoutés lors de la vinification est cohérente sur les vins nouveaux puisque par définition ils n’ont pas vocation à se conserver. La méthode trouve par ailleurs une résonance avec la quête de naturalité des nouveaux vignerons et des consommateurs. Toutefois, sur le marché de la grande distribution, cette déclinaison reste une niche qui nécessiterait, aux dires de certains metteurs en marché, d’être accompagnée de plus de pédagogie.

Choix de l’échantillon

Rayon Boissons a sélectionné les références sans sulfites ajoutés proposées sur tracts par les enseignes, à savoir :

- le beaujolais-nouveau chez Système U, PVC constaté 4,90 € (fournisseur Les Vins Aujoux),

- le beaujolais-nouveau signé Club des Sommeliers chez Casino à 5,90 € (fournisseur GVS),

- le beaujolais-nouveau de Lidl à 4,99 € (fournisseur GVS),

Carrefour adopte une autre stratégie plus qualitative avec une proposition en beaujolais-villages sans sulfites ajoutés signée La Cave d’Augustin Florent à 4,95 € (La Compagnie de Burgondie).

Aucune déclinaison sans sulfites ajoutés n’était proposée chez Auchan, Aldi, Leclerc ou encore Intermarché.

La dégustation

La couleur et le nez sont très fidèles au profil-type du beaujolais-nouveau avec une teinte rouge rubis et des notes fruitées. La dégustation révèle un « millésime à primeur », moins concentré et de maturité moindre que les années précédentes. Conséquence des conditions météorologiques particulièrement complexes en 2021. La vinification sans sulfites est bien maîtrisée, la dégustation n’ayant révélé aucun défaut. Le millésime est également caractérisé par une légère acidité.

Verdict

Si l’ensemble de l’échantillon est de bonne facture et remplit toutes les cases de ce que l’on peut attendre d’un vin primeur, léger et facile à boire, la proposition de Lidl emporte notre préférence. Son packaging dans l’esprit caviste et sa complexité font la différence. L’enseigne, qui boudait l’opération il y a quelques années, transforme l’essai sur les beaujolais-nouveaux sans sulfites ajoutés.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois