Le côtes-de-provence rosé dévisse

5 septembre 2019 - Chantal Sarrazin

Décrue sévère pour le côtes-de-provence rosé en hypers et supers. Les ventes cumulées du leaderhip provençal ont plongé de quasiment – 27 % en volume et de près de – 15 % en valeur à fin juin 2019, selon IRI. Ce qui représente une perte de 4,8 millions de cols sur la période.

S’il faut voir dans ce recul, le manque de disponibilité de l’offre provençale pour alimenter les rayons, il s’explique également par l’augmentation du prix moyen de vente : +16,7 %. Ce qui fait du côtes-de-provence rosé l’appellation la plus inflationniste au sein des dix premières vendues en hypers et supers. 

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois