Vins

La récolte 2014 annoncée en hausse de + 11 %

25 août 2014 - C.S.

Selon les dernières prévisions du ministère de l’Agriculture, la récolte viticole française en 2014 devrait augmenter de + 11 % par rapport à 2013 pour atteindre 47 millions d'hl. De quoi donner un peu de marge de manœuvre à la filière.

Seul le Languedoc-Roussillon devrait voir sa récolte 2014 baisser de - 11 % par rapport à l'an passé. (Photo Fotolia)

C'est une bonne nouvelle pour toute la filière ! Alors que les volumes se font rares et que les prix augmentent sensiblement, la récolte 2014 est estimée à près de 47 millions d’hl ! C'est ce que prévoit le service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture. Cette prévision est légèrement supérieure à celle de juillet dernier. Les précipitations estivales, dans plusieurs régions, ont en effet favorisé le développement des baies.

Après les millésimes 2012 et 2013, historiquement bas en volume, la récolte 2014 devrait, sauf incident météo à venir, augmenter de + 11 % par rapport à ces deux dernières années et de + 3 % comparé à la moyenne des cinq dernières années. Elle atteindrait ainsi un volume proche de celui de 2009, selon le ministère.

FranceAgriMer a confirmé ce rebond lors d’une conférence de presse vendredi 22 août, mais avec une prévision inférieure à celle du ministère : 45,4 millions d’hl. « Le vignoble a bénéficié de meilleures conditions météorologiques, après deux années déplorables », souligne t-on au sein de l’organisme.

La situation est toutefois disparate selon les vignobles. C’est en Champagne que les prévisions sont les plus optimistes, la production attendue serait en augmentation de + 13 %, et de + 20 % par rapport à la moyenne quinquennale ! En Alsace, on s’attend à + 18 %, à Bordeaux à + 8 % et dans le Sud-Est à + 6 %.

Le Languedoc-Roussillon, en revanche, va devoir composer avec une récolte vraisemblablement en retrait de - 10 % par rapport en 2013. Le vignoble a souffert d’un printemps très chaud et sec suivi par des épisodes de grêle très importants dans l’Aude, l’ouest de l’Hérault et le Gard. Les années se suivent et ne se ressemblent pas. L’an passé, la région avait été la seule à échapper à la petite récolte, lui permettant de conquérir de nouveaux marchés, notamment en rosé.

___________________________________________________________________________________________

Toutes les catégories renouent avec une production en hausse

Source : Agreste conjoncture. (Prévisions établies au 20 août)

Catégorie de vins

2013 (1 000 hl)

2014 (1 000 hl)

2014/2012

Vins AOP

18 764

22 153

+ 18 %

Vins IGP

12 589

12 698

+ 12 %

Autres vins dont vins sans IG

3 209

3 374

+ 5 %

Vins pour eaux- de-vie

7810

8 709

+ 12 %

Total vins

42 373

46 933

+ 11 %

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois