Face au recul du gouvernement, les associations de prévention veulent maintenir le « dry january »

22 novembre 2019 - Léa Lesurf

Le « dry january », littéralement le « janvier sec », ne sera pas soutenu par les pouvoirs publics en 2020. Face à cette décision, annoncée par la voix du président Emmanuel Macron en déplacement en Champagne le 14 novembre dernier et révélée par nos confrères de Vitisphère, les associations de prévention veulent rester mobilisées, avec ou sans l’appui du gouvernement. La Fédération française d’addictologie a notamment annoncé la création d'un site avec une page Facebook et un slogan.

Initié en Grande-Bretagne en 2013 grâce à l’association Alcohol Change et désormais populaire dans de nombreux pays, ce défi prône la sobriété durant tout le mois suivant les fêtes de fin d’année. Pour justifier sa décision, le ministère annonce vouloir d'abord sensibiliser aux nouveaux repères de consommation mis en place en janvier dernier. A savoir, pas plus de deux verres par jour et pas plus de 10 par semaine, avec deux jours d'abstinence.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois