Vins

Bordeaux durement touché par la grêle

28 mai 2018 - F.G.

Samedi 26 mai en début d’après-midi, la grêle s’est abattue sur Bordeaux et sa région, provoquant de graves dégâts dans le vignoble. Les appellations de Blaye et Bourg pourraient avoir perdu plus d'un tiers de leur récolte.

Photo DR

Dame Nature commence sérieusement à agacer. Après le gel d’avril en 2017, c’est la grêle de mai en 2018 qui vient de s’abattre sur le Bordeaux et sa région. Au-delà des graves dégâts matériels, la vigne n’a évidemment pas résisté longtemps face à des grêlons allant jusqu’à deux centimètres de diamètre.

Si le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux estime que le vignoble est partiellement détruit à hauteur de 5 %, certaines appellations sont plus concernées que d’autres. C’est le cas de Blaye et de Bourg. Pour la première, les responsables syndicaux estiment que la moitié de la future récolte a été ravagée.

Contacté ce matin par Rayon Boissons, Eric Hénaux, directeur général des Vignerons de Tutiac, principal groupement coopératif de Blaye, estime pour l’instant les pertes à un tiers de la récolte 2018. « Tous nos techniciens se trouvent actuellement dans les vignes pour évaluer les dégâts mais certains de nos viticulteurs ont d’ores et déjà tout perdu, se désole le dirigeant. En outre, la saison est encore longue et nous ne sommes pas à l’abri d’autres épisodes de grêle ou de coulure. » Les « saints de glace » passés laissent place à d’autres soucis.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois