Bordeaux déclenche son plan rosé

« Nous voulons éviter sur le rosé ce qui nous est arrivé sur le blanc où le châteauTariquet s’est imposé sur les plages du Sud-Ouest aux dépens du bordeaux. »Président du syndicat de Bordeaux et Bordeaux supérieur, Bernard Farges annonce d’emblée la couleur. Le rosé girondin entend s’imposer sur ses terres. Ou plus exactement sur ses côtes. Pour cela, le syndicat vient de monter une opération avec France Boissons dans une centaine de restaurants et brasseries des rivages de l’Atlantique.

Du 11 juillet au 18 août 2011, les clients qui commanderont une bouteille de bordeaux rosé se verront offrir une seconde à emporter chez eux dans une poche.« L’objectif est de faire découvrir le bordeaux rosé dans un cadre convivial pendant le repas avant d’être diffusé à un plus large public, explique Olivier Rey, directeur commercial de France Boissons. Sur le bordeaux, ce type d’opération est une première. Nous l’avions déjà fait sur Paris pour les crus du Beaujolais. »

Dix stations côtières situées entre Biarritz et La Baule ont été retenues pour l’opération. Le volume concerne 14 000 cols de bordeaux rosés, dont 7 000 offerts aux consommateurs. Les cinq vins référencés se situent à un prix volontairement attractif pour les restaurateurs : entre 3 et 4,50 € hors taxes.

L’action menée auprès des brasseries des rivages de l'Atlantique s’inscrit dans une vaste programme de promotion autour du bordeaux rosé. Une campagne radio et dans la presse écrite est prévue tout l’été. L'appellation vient en outre d’ouvrir un site Internet spécialement dédié à la couleur. « En 2010, nous avions consacré un petit budget sur nos vins rosés, indique Catherine Alby, responsable promotion du syndicat Bordeaux et Bordeaux supérieur. Cette année, les investissements sont beaucoup plus importants. »

L’appellation bordelaise ne cache pas ses ambitions sur la couleur. Elle espère doubler sa production dans les sept ans qui viennent pour atteindre 400 000 hl et se positionner comme une alternative aux côtes de Provence. « Jusqu’à maintenant nous n’avions pas accompagné la dynamique autour du rosé, reconnaît Bernard Farges. Nous avons pris conscience que cette couleur était un excellent moyen pour sortir de la crise par le haut. » [...]

Retrouvez l'article complet dans le N° de juillet-août 2011 de Rayon Boissons

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois