Forces de vente

Marie Brizard confie ses marques à La Martiniquaise dans les supers, la promixité et le CHR

20 juin 2019 - J.L.L.

Un communiqué de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) indique que le groupe souhaite mutualiser la distribution de ses marques avec celles de son actionnaire de référence La Martiniquaise. Le projet concerne les supermarchés, la proximité et le CHR avec à la clé plus d'efficacité, des économies et 51 postes de commerciaux supprimés.

 

C’est le deuxième effet concret de la prise de contrôle de La Martiniquaise sur Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) intervenue en début d’année. Après une validation par l’autorité de la concurrence qui oblige le repreneur à céder le porto Pitters et la tequila Tiscaz , place maintenant à une réorganisation de la distribution des marques. Dans un communiqué, MBWS annonce avoir convoqué son comité social et économique en vue de l’annonce d’un projet de redéploiement de sa force de vente en France. Partant du principe que « les activités commerciales dans les supermarchés, les magasins de proximité et le réseau de la consommation hors domicile sont pénalisées depuis plusieurs années par un manque de taille critique et un poids trop important des coûts de visite », l’idée est de transférer la charge de ces circuits aux entités de La Martiniquaise, à savoir sa force de vente baptisée Optim pour les supermarchés et Team Pulse pour la proximité. Optim et Team Pulse sont déjà communs à SVS La Martiniquaise et à Bardinet alors que ces deux sociétés continuent à agir séparément en hypermarchés. Dans un autre registre, la division BLMHD du groupe La Martiniquaise, pour les bars, hôtels et restaurants, doit aider les marques de MBWS à obtenir présence et visibilité en "on trade". Cet accord de coopération dans la distribution concernerait uniquement les visites pour la partie consommation à domicile mais engloberait les visites, les négociations, la livraison et la logistique sur le volet hors domicile.

« Ce partenariat permettrait d’élargir la distribution des produits du groupe en France », argumente MBWS, tout en précisant que sa force de vente se concentrera désormais sur les hypermarchés, « catégorie la plus rentable et la plus porteuse en termes de croissance ». Ce tournant majeur pour le suivi de William Peel, Sobieski, Marie Brizard, San José, Fruits and Wine ou encore Old Lady’s n’est pas sans impact sur les effectifs. « Ce projet aurait pour conséquence la suppression de 51 postes appartenant à la force de vente », précise le communiqué tout en évoquant des mesures d’accompagnement.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois