Fiscalité

Les ventes de pastis et de liqueurs modernes trinquent avec les taxes

22 mars 2012 - Jean-Louis Laboissière

Il fallait s'y attendre ! L'accroissement de la fiscalité des spiritueux de l'ordre + 10 % à + 15 %, voire plus, intervenue au 1er janvier dernier bouleverse le marché. Même si elle était faible en 2011 - volumes stables et chiffre d'affaires à + 2 % -, la croissance des alcools semble cassée en GMS. D'après les données Nielsen que s'est procuré Rayon Boissons sur janvier et février 2012, les spiritueux ont décliné de - 4 % en volume sur les deux premiers mois de l'année. En valeur, l'évolution affiche péniblement + 1 %.

Les anisés, les liqueurs modernes et la tequila démarrent vraiment l'année dans le rouge. Leurs sorties plongent à chaque fois de - 10 %. Le gin résiste à peine mieux (- 5 %) quand les whiskies qui pèsent 100 millions de litres abandonnent - 1 % en volume ! A l'inverse, la vodka (+ 3 %) et même les liqueurs traditionnelles (+ 4 %) font bonne figure. « Il est délicat de tirer des conclusions sur seulement deux mois même si les liqueurs modernes sont clairement impactées, remarque Géraldine Derrien, responsable études chez Lixir. Il faudra surtout observer la réaction des petits consommateurs dans les prochains mois car ils sont les moins fidèles au rayon et pourraient donc le délaisser plus facilement».

Si la fiscalité apparaît responsable, ce n'est pas le seul élément à prendre en compte. « Nous avons du mal à y voir clair entre les effets liés à la hausse des droits et les impacts à court terme liés à des coups promotionnels non reconduits », constate Mathieu Deslandes, directeur marketing de Pernod. Sur le pastis et le whisky, de grosses opérations qui s'étaient tenues début 2011 n'ont effectivement pas été maintenues un an plus tard. « Le nouveau contexte était certes peu propice au contrôle des prix promotionnels », ajoute Anna Luc, directrice marketing de La Martiniquaise. Sans oublier que certains segments pourtant non touchés par la hausse des taxes comme les apéritifs à base de vin et les vins doux naturels sont eux aussi en net repli. [...]

Pour les chiffres exclusives sur www.rayon-boissons.com cliquez :

Spécial taxes : évolutions des ventes de spiritueux en janvier et février 2012

L'article complet est à retrouver dans le numéro d'avril 2012 de Rayon Boissons
Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois