Résultats

Le XV gagnant de Pernod Ricard

6 mars 2008 - JLL

« Nous voulons vendre du luxe en bouteille », a déclaré Patrick Ricard lors de la présentation des résultats semestriels de son groupe. Car au-delà du développement des volumes, c’est d’abord l’accroissement des ventes et des marges qui intéresse le numéro deux mondial des spiritueux. Hors effet devise, le chiffre d’affaires de Pernod Ricard gagne + 10 % au second semestre 2007 tandis que le résultat opérationnel bondit de + 15 % à 966 M€. Mais surtout, le bénéfice net s’envole de + 18 % sur la première partie de son exercice pour atteindre 588 M€. Cette amélioration de la rentabilité s’appuie avant tout sur 15 marques stratégiques orientées à + 13 % en valeur. Ces signatures internationales, qui bénéficient d’investissements marketing en hausse, assurent un tiers de l’activité et une proportion plus importante des marges.

Succès chez les nouveaux riches

Parmi les plus performantes de ce top 15, Chivas bénéficie de l’essor de sa variété 18 ans et Martell de ses qualités supérieures. Phénomène comparable avec le succès de la déclinaison Elit de Stolichnaya. Jameson et le single malt sont également prometteurs. Sans oublier le champagne Mumm, porté par la valorisation que connaît l’ensemble du vignoble. Seules les marques Beefeater, Ricard et surtout Kahlua sont moins à la fête. Du côté de la répartition géographique des ventes, toutes les zones s’avèrent bien orientées même si la progression reste remarquable dans les pays « émergents » comme la Chine et l’Inde ou encore en Russie. Car ceux qui accèdent à la richesse ont soif de luxe.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois