Le chiffre du jour : - 0,2 % pour le rayon en 2021

D'après NielsenIQ, sur un périmètre comprenant les hypers, les supers, les magasins de proximité, les drives et les supermarchés à dominante marques propres, les ventes au rayon spiritueux ont légèrement baissé de - 0,2 % entre le 4 janvier 2021 et le 2 janvier 2022. Rien d'étonnant compte tenu de l'historique très fort de 2020. En effet, en comparant ces résultats par rapport à 2019, ils sont en croissance de + 3 %.

À noter, parmi les plus importants reculs observés en 2021, celui des anisés. Ce segment s'est contracté de - 4,4 %, soit la bagatelle de 2,5 millions de litres en moins. Les vins doux naturels ont perdu de leur côté près de 1,3 million de litres tandis que les whiskies, la plus grosse catégorie en grande distribution, ont vu s'évaporer 900 000 litres par rapport à 2020.

Le meilleur élève n'est autre que la vodka avec 1,6 million de litres supplémentaires, qui bat au passage son record de ventes avec 22,6 millions de litres écoulés ! Elle fait mieux que les rhums et les gins réunis. Enfin, la catégorie des liqueurs et guignolets progressent également nettement (+ 6,8 %), tirée par les marques Aperol, Get 27, Baileys ou encore Jägermeister.

Le chiffre d'affaires a quant à lui progressé de + 1,8 % à un peu plus de 5,7 milliards d'euros, preuve une fois encore que le rayon spiritueux poursuit sa premiumisation.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois