Diversification

La Martiniquaise se lance sur les effervescents italiens

20 juin 2017 - J.L.L.

Grâce à sa filiale italienne Perlino, La Martiniquaise va proposer une gamme composée d’un prosecco et de deux spumantes brut et rosé. Ces produits signés Perlino vont permettre au groupe de spiritueux dirigé par Jean-Pierre Cayard de se positionner sur les bulles en France.

Les effervescents signés Martini, Riccadonna, Villa Veroni, Maschio, Signore Giuseppe ou encore Canti vont bientôt affronter un nouveau concurrent sur le marché français. Après le rachat de la société Perlino à Asti, La Martiniquaise investit le segment tendance et très dynamique des bulles italiennes. « Nous voulons diversifier notre portefeuille en devenant un acteur des effervescents », lance Jean-Pierre Cayard, le PDG de La Martiniquaise interviewé lors du salon Vinexpo. Le groupe propriétaire du whisky Label 5, de la vodka Poliakov ou des rhums Old Nick et Saint-James sera désormais aussi en contact avec les acheteurs vin de la grande distribution. C’est SVS La Martiniquaise qui aura la charge de commercialiser une gamme de trois références signées Perlino et composée d’un prosecco et de deux spumantes brut et rosé.

La Martiniquaise pourrait même se positionner plus largement sur le fameux cocktail spritz. Car son autre filiale italienne, Dilmoor à Bergame, possède un savoir-faire sur les spiritueux et les liqueurs avec ses amers et ses bases pour spritz. De quoi concurrencer également Aperol...

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois