Coronavirus : quand les industriels se mobilisent

19 mars 2020 - Ugo BRUSETTI

À l’image de LVMH, Pernod Ricard, Diageo, Campari, Brewdog ou encore Antésite, les industriels aident à leur manière à la lutte contre la pandémie de coronavirus qui touche à présent toute la planète.

Crédit photo : BrewDog

Tout le monde s’y met. Le groupe Louis Vuiton Moët Hennessy (LVMH) a été l’un des premiers à se mobiliser afin de lutter contre la propagation du coronavirus en France en produisant du gel hydroalcoolique face au risque de pénurie constaté. Sa branche parfum et cosmétique a ainsi été réquisitionnée dès lundi pour en produire à destination des pouvoirs publics. Selon LVMH, douze tonnes de gel seront fabriquées dès la première semaine.

Une autre entreprise française, de taille bien plus modeste, s’est aussi portée volontaire. Il s’agit d’Antésite. La société basée en Isère attendait encore hier de recevoir l’autorisation pour fabriquer du gel hydroalcoolique. Le brasseur britannique BrewDog s’est aussi lancé dans cette production et devrait distribuer les solutions à partir de la semaine prochaine.

Pernod-Ricard et Diageo en soutien des bars, Campari de l’hôpital

Pernod-Ricard a de son côté offert son aide à plusieurs niveaux. L’entreprise Ricard SAS a décidé de faire don de 70 000 litres d’alcool pur au Laboratoire Cooper, premier fournisseur de gels hydroalcooliques en pharmacie. D’autres sociétés du groupe français dans le monde sont en train d’apporter leur contribution aux efforts locaux pour lutter contre la pandémie. C’est notamment le cas en Suède, en Irlande, en Espagne ou aux États-Unis où des opérations sont en passe d’être mises en place pour directement élaborer des solutions hydroalcooliques au sein des sites de production ou fournir des stocks d’alcool pur.

« En partageant nos ressources et en mettant à disposition notre outil de production ou nos stocks d’alcool partout où cela sera utile, nous voulons soutenir nos concitoyens et les autorités locales dans ce contexte exceptionnel, a souligné Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard. Je remercie tous nos collaborateurs qui ont travaillé dur partout dans le monde en un temps record pour permettre la réalisation de ces opérations. »

Le message de soutien publié sur les réseaux sociaux par Jameson US dimanche dernier.

La branche US de Jameson a de son côté décidé de venir en aide aux bars, obligés de fermer durant cette crise sanitaire. Une aide de 500 000 dollars a été promise en direction de l’association The United States Bartenders Guild. Le numéro un mondial des spiritueux, Diageo, fera de même au Royaume-Uni avec un don d’un million d’euros. « Nous devons tous nous unir pour soutenir le commerce et j’invite tous mes collègues producteurs de boissons à faire ce qu'ils peuvent pour aider nos pubs, bars, détaillants et restaurants britanniques au cours des prochains mois », a déclaré Dayalan Nayager, directeur général Royaume-Uni, Irlande et France.

Enfin, en Italie, l’un des pays les plus touchés par l’épidémie avec près de 3000 morts, Campari a promis un don d’un million d’euros à un hôpital situé à Milan où sont traités en urgence de nombreuses personnes touchées par le coronavirus. Une mobilisation des industriels essentielle dans un tel contexte.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois