Portrait de Renaud Dutreil, fournisseur de l'eau officielle du Paris Saint-Germain

L’ancien ministre a soif de challenges. Devenu entrepreneur, c’est entre la France et les États-Unis qu’il dirige désormais ses activités, dont l’eau de source Fontaine Jolival acquise il y a un peu plus d’un an. Laquelle est devenue l'eau du PSG.

Photo DR pour Rayon Boissons

Renaud Dutreil a un timing serré. De retour d’une escapade à New York, le propriétaire de la source Jolival n’échappe pas au bal des négociations commerciales. « Si la grande distribution a un discours général pro-produits régionaux, avec les chefs de rayon il est principalement question de prix et d’espace disponible dans les linéaires », affirme celui qui a été ministre des PME sous le gouvernement Villepin en 2005.

Pis, la méconnaissance de certains décisionnaires en magasins quant au marché des eaux le surprend. Comme du temps où il arpentait sa circonscription lors des campagnes électorales sous l’étiquette UDF, Renaud Dutreil essaie de convaincre les distributeurs, arguant de la nécessité de partenariat pour la survie des sources locales. « L’eau me fascine depuis toujours. C’est un produit essentiel, universel mais très fragile. J’ai toujours rêvé d’être sourcier », confie l’entrepreneur.

Fontaine Jolival en Charente l’a finalement séduit, réunissant à ses yeux les critères escomptés. À savoir pureté, ancienneté (plus de 20 000 ans) et ancrage dans un site naturel d’excep­tion, troglodytique. « J’ai longtemps cherché, en France et à l’étranger, avance Renaud Dutreil. Je suis désormais l’un des gardiens d’une belle source française d’avant-guerre. » Cela en dit long. Car l’ancien ministre sait de quoi il parle en matière d’histoire et de patrimoine. Animé par une fervente volonté de transmettre les savoir-faire, il a notamment œuvré à la création du label « entrepri­se du patrimoine vivant » lorsqu’il était membre du gouvernement français de 2002 à 2008.

Une eau du cru

« À l’inverse du vin, l’eau de source s’est concentrée pour évoluer autour d’une grande marque et faire du volume, effaçant toute notion d’histoire et d’identité, regrette Renaud Dutreil. Il faut susciter de l’émotion chez le consommateur. » Son ambition est claire : valoriser Jolival en lien avec son terroir. Qu’à cela ne tienne ! L’entrepreneur s’est entouré uniquement de PME du cru cognaçais pour moderniser ses packagings et offrir une cure de jouvence à l’image de sa source. Mieux : il multiplie les appari­tions aux côtés des maisons de Cognac en remettant au goût du jour la fine à l’eau

Le sourcier entend ainsi premiumiser son produit en expliquant ses caractéristiques de rareté, tout en le commercialisant à des prix accessibles. Pour lui, « il est absurde de vanter les mérites d’une eau que les consommateurs locaux ne peuvent pas s’offrir. » Les résultats suivent. Jolival écoule 22 millions de cols sur un an et emploie 16 salariés (+ 15 % en un an). Elle affiche en 2015 un CA en hausse de + 8 %.

Renaud Dutreil n’en oublie pas pour autant ses projets de développement dans les sphères nationa­le et internationale. Jolival est devenue en 2015 l’eau officielle de l’équipe de football du Paris-Saint-Germain et gagne en diffusion sur le territoire. Quant à une distribution à l’étranger, Chine en tête, elle s’annonce impérative. « La France ne permet pas aux PME de se contenter du seul marché domestique. L’export est une condition de survie », tranche l’ancien ministre.

Des déclinaisons de produits sont également à l’étude : une gamme gastronomique élaborée avec des chefs et des boissons pour le sport « novatrices et authentiques ». Il s’agit d’offrir du choix et de l’innovation sans travestir le produit original. « Nous souhaitons prendre le contre-pied de ce qui banalise l’eau », explique le propriétaire de la source. Lequel serait d’ailleurs en pourparlers pour en acquérir une seconde. Renaud Dutreil fait partie de ces entrepreneurs qui ne craignent pas de se jeter à l’eau.

Justine Bessaudou


Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois