Portrait

Bertrand Girard directeur général de Vinadeis et d’Invivo Wine

1 octobre 2015

Le dirigeant languedocien a pris la tête de la nouvelle division vins d’Invivo tout en conservant les rênes du groupe coopératif Vinadeis. Avec, à la clé, l’ambition de réaliser un milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici dix ans.

Photo DR pour Rayon Boissons

Le nouveau patron de Bertrand Girard a placé la barre très haut. Le 24 juin dernier, à l’occasion de la présentation d’Invivo Wine, Thierry Blandinières, directeur général d’Invivo, premier groupe coopératif français avec un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros, annonçait la couleur avec un objectif d’un milliard d’euros d’ici 10 ans pour sa branche vins. « Celui d’atteindre les 500 millions d’euros dans les cinq prochaines années devrait être facilement réalisé », précisait même Thierry Blandinières.

Pour y arriver, le patron d’Invivo s’appuie sur trois sociétés qui composent aujourd’hui sa nouvelle division vin : Cordier Mestrezat (cf. N° juillet/août 2015 p. 65), Vignobles du Soleil International et Vinadeis, (ex-Val d’Orbieu-Uccoar). L’ensemble réalise à l’heure actuelle un chiffre d’affaires consolidé de 350 millions d’euros.

Bertrand Girard se retrouve au cœur de cette organisation dont il se voit confier la gestion de l’ensemble sur le plan commercial et marketing, à l’exception de Mestrezat. « Nous avons appris à nous connaître lors du rachat de Cordier Mestrezat, indique Thierry Blandinières. Il nous fallait une personne de confiance pour diriger notre nouvelle division. C’est fort logiquement que nous avons confié cette mission à Bertrand Girard. »

.

Un acteur majeur du vrac

Cet homme de 51 ans présente, il est vrai, un bilan plutôt flatteur dans le Languedoc. Arrivé à la tête de Val d’Orbieu en 2010, Bertrand Girard a redressé le groupe coopératif avec un chiffre d’affaires de 268 millions d’euros et un résultat net de 3,5 millions d’euros en 2014. « C’est positif mais on ne peut pas se contenter de cela, explique le dirigeant. Le ratio de 27 % de nos ventes à l’export est encore trop faible et nous devons faire plus. »

Bertrand Girard a surtout contribué à propulser le groupe dans une autre dimension. « Il restera celui qui a réalisé la fusion entre Val d’Orbieu et Uccoar, analyse un opérateur régional. Ce projet, un vieux serpent de mer du vignoble languedocien, était parsemé d’embûches. » Travaillant de concert avec son président Jean Devic, décédé il y a un an, Bertrand Girard restructure l’outil industriel en fermant par exemple le site de la SA Les 2Mers à Barsac (33), une unité de conditionnement de Clermont-l’Hérault (34) ou encore en cédant les propriétés d’Uccoar situées dans le vignoble du Sud-Ouest. Dans le même temps, il ouvre une filiale spécialisée dans l’innovation (Inno’Vo) et crée une structure dédiée au marché du vrac (Sud Vin). « Maîtriser le sourcing est un élément essentiel pour la filière, souligne Bertrand Girard. Faire des vins adaptés aux différents marchés nécessite un vrai savoir-faire. C’est une activité très intéressante dans laquelle nous voulons devenir un acteur majeur. »

Pour ce faire, Vinadeis entreprend d’ailleurs un investissement de six millions d’euros dans une nouvelle unité de vrac à Béziers (34). Laquelle sera mise en service début 2016. Ce à quoi s’ajoute la société Vignobles du Soleil International rachetée par Invivo. Ces structures pèseront à elles deux 800 000 hl sur le marché du vrac. Plus en aval, un autre défi attend également Bertrand Girard : la création et le développement de marques fortes avec, comme fer de lance, la signature bordelaise Cordier. « Nous regarderons aussi toutes les opportunités de croissance externe pour accélérer notre développement, y compris sur le terrain des marques », souligne Bertrand Girard, qui compte bien atteindre son objectif du milliard d’euros de CA en 2025.

Yves Denjean

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois