Edito

Les distributeurs passent à la phase 2 du digital

15 juillet 2015 - Par Benoît Moreau

La quête de l’omnicanal a démarré avec le drive. Elle se poursuit en déployant sur internet des offres complémentaires à ce que les magasins proposent. Pour les enseignes de la grande-distribution, il s'agit de contrer Amazon qui fête aujourd'hui ses vingt ans d'existence.

 

Ils auront été les grands absents de Vinexpo 2015. Les adhérents Leclerc impliqués dans les groupes de travail vins n’ont pas arpenté les allées du salon bordelais en juin dernier. La raison ? A l’instar de leurs collègues, ils étaient tous réunis en congrès en Suède pour débattre du digital.

 

Il faut dire que le sujet est devenu hautement stratégique pour les enseignes de la grande distribution. Auchan entend même affirmer sa vocation cross-canal en rebaptisant ses hypermarchés Auchan.fr. La nouvelle bannière sera apposée fin octobre sur le toit du magasin de Meaux (77). Avouons-le, ce choix paraît désuet. Il ne viendrait à personne de préciser « .com » derrière Cdiscount ou Amazon. Le leader du déstockage en ligne Vente Privée a d’ailleurs préféré se débarrasser de ce suffixe il y a plus de deux ans.

 

Pour leur défense, les enseignes de la distribution prennent seulement conscience du potentiel qu’elles peuvent tirer en croisant le « off-line » et le « on-line ». Leur quête de l’omnicanal a démarré avec le drive. Elle se poursuit en déployant des offres complémentaires sur internet. Chaque mois, Géant Casino mais aussi Leader Price réalisent des promotions communes avec le site marchand Cdiscount sur des produits non-alimentaires. Système U vient, de son côté, tout juste de mettre en service le portail Udirectchezvous.com qui permet de commander des articles volumineux de jardinage ou d’électro-ménager.

 

A l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires qui s'est tenue le 11 juin, le PDG de Carrefour Georges Plassat a, quant à lui, martelé vouloir monter en puissance sur le digital. D'après les révélations de Rayon Boissons, son groupe vient d'acquérir en toute discrétion le site Grands Vins Privés.

 

Carrefour entend ainsi se positionner sur des ventes en ligne de vins bien valorisés et peu diffusés en GMS. L'enseigne suivrait ainsi le chemin de Leclerc avec Ma Cave et de Système U avec le Club des Vins et Terroirs qui, depuis l'an dernier, cherchent à titiller Vente Privée et ses 44 millions d'euros de chiffres d’affaires générés sur les vins. Sauf que les commandes demeurent encore très confidentielles. Leclerc réfléchirait à une évolution de son service en proposant une livraison des vins à domicile en plus du retrait en magasin. Sur le cross-canal, les distributeurs français tâtonnent encore… Jusqu'au jour où ils trouveront le bon modèle économique.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois