Le CA de Casino recule de - 1,1 % en France au premier trimestre 2022

Du moins sur du moins. Alors que les ventes de Casino en France avaient lourdement chuté au premier trimestre 2021, elles descendent de nouveau cette année, avec un recul de - 1,1 % au global et de - 1,6 % en comparable pour l’activité retail du groupe (hors Cdiscount).

L’an dernier à la même époque, pour justifier ses difficultés, le distributeur rappelait que les touristes avaient déserté Paris et que les centres commerciaux étaient touchés par les fermetures de magasins ou rayons non essentiels, ainsi que par le couvre-feu. Au premier trimestre 2022, les touristes ne sont pas  vraiment revenus dans la capitale. Une situation inchangée par rapport à l’an dernier, donc, qui suffirait selon Casino à expliquer un nouveau recul de Monoprix (- 5,0 % au global et - 3,0 % à magasins comparables) et de Franprix (- 2,1 % au global et - 2,2 % en comparable). 

Pour les hypers et supers, les mesures de restrictions ont en revanche été levées. L’explosion du prix des carburants, en outre, est venue mécaniquement soutenir les ventes des deux formats. Les supermarchés Casino profitent de ce contexte favorable avec + 4,6 % de CA (mais - 2,5 % à magasins comparables, hors essence et effet calendaire). Les hypermarchés Géant beaucoup moins, avec des ventes à - 1,4 % (- 1,1 % en comparable). Le distributeur continue d’ailleurs de « nettoyer » son parc. Après les cessions des années passées (17 Géant vendus à la concurrence), le groupe a commencé à transformer certains hypers en supermarchés Casino : 9 unités converties en juillet 2021, puis 20 autres entre fin mars et mai 2022.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois