Distribution

Coronavirus : les liquides boudés depuis le début du confinement

26 mars 2020 - Ugo Brusetti, Camille Bourigault

Alors que les ventes de PGC-FLS tutoient les sommets depuis le début de la crise sanitaire, le rayon liquides n’en profite pas. La première semaine de confinement n’a même fait qu’empirer la situation. Retour en chiffres avec notre partenaire IRI.

- 3 %

Hors vins, les ventes de liquides ont reculé durant la première semaine de confinement, du 16 au 22 mars, selon le panéliste IRI. Si les bières et les cidres ainsi que les eaux et BRSA s’en tirent plutôt bien, les spiritueux et les champagnes souffrent considérablement avec des résultats en baisse de - 16 % par rapport à la même semaine l’an passé.

 

 

+ 3 %

C’est la croissance des ventes de bières et cidres sur l’ensemble des circuits hors enseignes à dominante marques propres durant la semaine du 16 au 22 mars. Malgré le confinement, la catégorie très dynamique continue de performer en grande distribution. Seul bémol, sur les trois dernières semaines, le segment des bières de luxe, autrement dire les bières blondes basiques, a reculé de – 14 % en hypermarchés.

 

- 69 %

C’est la baisse des ventes de champagne en hypers lors de la semaine du 16 au 22 mars. Le roi des vins squatte malheureusement les flops 20 de tous les circuits. Même dans le e-commerce, canal de distribution le plus dynamique depuis le début de la crise sanitaire, le champagne voit ses sorties baisser de – 36 %. Déjà en souffrance depuis la mise en application de la loi sur les EGA, la filière essuie une bien triste période.

- 23 %

C’est le recul enregistré par la catégorie des eaux aromatisées en supermarchés durant la semaine du 16 au 22 mars. Cette catégorie dynamique en progression jusqu’en février dernier (+ 1,5 %) est d’ordinaire principalement portée par les eaux aromatisées gazeuses.

 

- 31 %

C’est la baisse des ventes constatées sur le segment des vins aromatisés en supermarchés sur la semaine du 16 au 22 mars selon IRI. Malgré le beau temps, ces boissons à base de vin n’ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu en cette période de crise. En magasins de proximité la catégorie recule même de - 41 % sur cette même semaine.

 

- 44 %

C’est la baisse des ventes des liqueurs et crème enregistrée sur la semaine du 16 au 22 mars en hypermarchés. Déjà dans une situation délicate, la catégorie voit son chiffre d’affaires fondre encore davantage durant cette première semaine de confinement.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois