Conflit commercial

Coca-Cola assure une sortie de crise rapide avec Intermarché

13 janvier 2020 - Frédéric GUYARD

Rayon Boissons a eu le privilège de participer jeudi dernier à la convention commerciale annuelle de Coca-Cola European Partners. Ses dirigeants ont affirmé à leurs équipes que le différent qui les oppose à Intermarché serait de courte durée.

Pas facile de motiver les troupes quand 15 % du business en hypers et supers sont menacés. Tel était le défi des dirigeants de Coca-Cola European Partners (CCEP) lors de la convention commerciale de l’entreprise qui s’est tenue jeudi dernier à Paris devant plus de 1 400 collaborateurs. Un événement auquel Rayon Boissons a pu participer et ainsi entendre le message adressé aux forces de vente de CCEP. Notamment sur le sujet phare du moment, à savoir le conflit avec Intermarché dont le contrat commercial n’a pour l’instant pas été renouvelé au soir du 31 décembre 2019. Depuis, CCEP a tout simplement arrêté de livrer les Mousquetaires. Tous les produits de la gamme sont concernés.

Jeudi dernier, Ben Lambrecht, président de CCEP, et François Gay-Bellile, président de Coca-Cola France ont joué l’apaisement face aux équipes commerciales de l’Hexagone. Le premier a d’emblée indiqué que les discussions allaient reprendre rapidement avec le distributeur afin d’éviter des ruptures qui pourraient toutefois commencer à se faire sentir dès cette semaine dans certains magasins. Même discours pour le second qui a pris soin d’avancer quelques arguments auxquels devraient être sensibles les responsables d’lntermarché. A savoir la contribution à la valeur des marques de Coca-Cola sur l’ensemble des PGC. Au sein du réseau d’indépendants, cette contribution s’est ainsi élevée à 12 millions d’euros en 2019 et CCEP entend bien en faire un argument pour se remettre à la table des négociations. « On va sortir de ce conflit » a ainsi martelé François Gay-Bellile.

Pour ce faire, il faudra que les deux protagonistes parviennent à s’entendre sur le positionnement des produits en magasins comme sur la profondeur des gammes. CCEP mise sur la création de valeur des références historiques et le développement des nouvelles marques (Fuze Tea, Honest…). Intermarché semble pour sa part davantage concerné par son image prix sur des produits de références tels que le Coca-Cola regular. Reste à trouver le point de réconciliation.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois