Promotion

Carrefour se lâche sur les promotions

30 septembre 2019 - Ugo BRUSETTI

Depuis ce week-end, Carrefour a communiqué sur une offre extrêmement alléchante à valoir sur certaines marques de spiritueux et sur une référence de champagne. Un exemple qui montre qu'il est possible de prendre des libertés avec Egalim, tout en restant dans la légalité. Explications.

Jusqu’où ira Carrefour ? Dans son catalogue valable du mardi 17 septembre au lundi 23 septembre, le distributeur avait déjà proposé un type de promotion que l’on n’avait plus l’habitude de voir depuis la mise en application de la loi Egalim en début d’année. Pour l’achat d’un champagne Vranken premier cru à 31,90 € l’unité, une bouteille sélection brut de la même marque - vendue 19,90 € - était offerte. La réduction totale s’élevait à près de 39 %, plus que la limite de 34 % autorisée. Pourtant, tout cela est parfaitement autorisé. Il s’agit en effet de la troisième exemption listée par la DGCCRF stipulant que lorsque la promotion concerne deux produits qui ne sont pas identiques, ce n’est pas une réduction de prix mais une prime. La loi issue des EGA était donc respectée.

Dans le catalogue intitulé « Le mois Carrefour » en cours jusqu’au 30 septembre, l’enseigne va encore plus loin en permettant à certains produits de voir leur réduction doubler dès 100€ d’achat sur tout le magasin. Le tout, à travers le système de cagnottage sur la carte de fidélité. Et comme si cela ne suffisait pas, elle a encore gonflé les promotions sur certains produits ce week-end.

Parmi ceux concernés, on retrouve les bouteilles de Ricard et Clan Campbell en format 1 litre, passé de - 20 à - 30 % de remise sur la carte de fidélité. Le litre de Label 5 est également passé de - 25 à - 30 %, tout comme les Martini Rosso, Bianco et Rosato. Le champagne Charles Lafitte Premier Cru a également vu sa promotion passer de - 20 à - 30 %. Pour marquer les esprits, Carrefour a communiqué dimanche sur le panachage suivant : 2 bouteilles de Ricard + 2 bouteilles de Clan Campbell + 2 bouteilles de Label 5 pour un montant de 45,90 € au lieu de 114,82 €. Soit 60 % du total reversé sur la carte de fidélité. La limite de trois produits étant fixés pour les alcools, il n’est par exemple pas possible d’acheter six bouteilles de Ricard et bénéficier de l’offre.

Un gros coup parfaitement légal donc puisque l’argent récupéré sur la carte fidélité peut-être affecté à tout le magasin et non pas aux seuls produits promotionnés. Cela pose néanmoins question sur le respect de l’esprit de la loi Egalim qui, lui, semble bien loin...

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois