Consommation

Black Friday : l’opération s’essouffle en hypers

12 décembre 2019 - Camille BOURIGAULT

Alors que les ventes de produits non-alimentaires ont légèrement augmenté le jour du black friday, l’ensemble des opérations promotionnelles sur cette thématique est en recul de - 7 % par rapport à l’année précédente. Le point en chiffres avec Nielsen.

 

152

C’est le chiffre d’affaires en millions d’euros généré par les catégories non-alimentaires en hypers lors des deux semaines du black friday. Un résultat en baisse de - 7 % par rapport à l’an passé et de - 9 % par rapport à 2017 selon Nielsen.

7

En quatre ans, l’opération a vu sa durée multipliée par sept, avec neuf fois plus de promotions en prospectus selon A3Distrib. « Une promotion plus ciblée peut être un moyen de contenir un buzz négatif », conseille Daniel Ducrocq, directeur des services à la distribution de Nielsen.

- 2 %

C’est la baisse de chiffre d’affaires que l’opération avait enregistrée en 2018, largement pénalisée par le mouvement des gilets jaunes. Un recul qui s’avérait, malgré la contestation, nettement moins important que celui constaté cette année.

103

Sur la seule journée du vendredi 29 novembre, l’opération a généré 103 millions d’euros de chiffre d’affaires en hypers sur l’univers non-al. Soit un million de plus qu’en 2018.

49

Lors d’un vendredi classique, les hypers génèrent en moyenne 49 millions d’euros de chiffres d’affaires sur les catégories non-alimentaires. À savoir moitié moins qu’un jour de black friday.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois