Résultats

Auchan n’a pas tiré profit de la crise en 2020

8 mars 2021 - Jacques Bertin

Trop dépendant de ses hypers, Auchan n’a pas tiré profit de la crise sanitaire en 2020. Son chiffre d’affaires est tout juste stable en comparable quand celui de ses concurrents a bondi dans le même temps. La situation financière du groupe dirigé par Edgard Bonte est en revanche assainie au prix d’une sévère cure d’amaigrissement.

Edgard Bonte, le président d'Auchan Retail (photo archives Rayon Boissons)

L’épidémie de Covid-19, les confinements et les autres mesures sanitaires prises par le gouvernement, comme la fermeture des restaurants, n’ont pas fait le bonheur de tous les distributeurs. La preuve avec Auchan ! Alors que ses concurrents comme Carrefour (+ 3,6 %) et Casino (+ 3,2 %) ont vu leur chiffre d’affaires 2020 progresser en comparable dans l’Hexagone, le groupe dirigé par Edgard Bonte affiche des ventes tout juste stables. Sachant que celles-ci sont même en recul de - 3,9 % par rapport au chiffre d’affaires publié l’an passé pour l’exercice 2019.

Ce sont les hypermarchés, qui ont longtemps fait la force d’Auchan Retail, qui expliquent ce phénomène. Déjà en crise, ceux-ci ont été fortement mis à mal par la crise sanitaire. Sur un parc français de 117 hypers Auchan, 19 sites concentrent 80 % de la baisse de chiffre d’affaires du format. Ils sont implantés dans de grands centres commerciaux, désertés par les clients. Nombre d’entre eux sont aussi frontaliers et ont été privés de leur clientèle étrangère habituelle.

Cette chute des ventes en hypers “a été compensée par la progression du chiffre d’affaires des autres formats”, affirme Auchan Retail dans un communiqué publié le 5 mars dernier. Le groupe pointe notamment la forte croissance (+ 32 %) du chiffre d’affaires digital qui atteint 12 % du chiffre d’affaires total en France. “Le format drive, rentable, est le principal moteur de cette croissance avec + 33 % de chiffre d’affaires sans augmentation de mètres carrés”, précise Auchan. De nombreux tests ont par ailleurs été menés sur la période avec succès, comme le click & collect dans les supermarchés ou le format piéton, testé dans la métropole lilloise. Pour 2021, le distributeur maintient ainsi son ambition de disposer de 300 points de retrait click & collect en centre-ville.

“Une entreprise désormais totalement désendettée”

Sur les hypers, l’ambition est plus modeste pour cette année. “Je ne vais pas vous dire que les ventes de nos hypermarchés vont augmenter dès demain matin, a expliqué Edgard Bonte, lors d’un point presse vendredi dernier. Nous avons bien conscience de la problématique de ce format. Les jeunes générations ne le fréquentent presque plus et nous n’avons pas d’ambitions fortes sur ce sujet-là. Nous allons donc développer différemment le chiffre d’affaires, le faire sortir des murs et apprécier les taux de nourriture à l’échelle des zones de vie.” Sur son site, le magazine Linéaires revient sur cette stratégie.

Plus largement, à l’échelle du groupe, le produit des activités ordinaires d’Auchan Retail s’établit à 31,6 milliards d’euros en 2020, en recul de - 5,2 % au total et de - 0,2 % en comparable. Dans ce contexte, le distributeur s’est surtout réjoui d’avoir assaini sa situation financière, évoquant une “entreprise désormais totalement désendettée avec un taux d’Ebitda en forte hausse”.

“Comme nous nous y étions engagés voici deux ans, le travail de redressement porte ses fruits, visibles dans les annonces d’aujourd’hui, indique Edgard Bonte, le président d'Auchan Retail.  Les résultats 2020 sont largement au-delà des avancées de 2019, qui matérialisaient déjà un début de redressement. Ils sont aussi et surtout au-delà des prévisions budgétaires que nous nous étions fixées. Nous avons, sur bon nombre de points, une année d’avance sur notre plan de marche malgré la crise sanitaire que nous vivons.”

Cliquez ici pour consulter en ligne l’ensemble du rapport financier 2020 d’Auchan Holding

 

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois