Adobe Stock

Etude consommateurs

Le comportement d’achats des Français continue d’évoluer

16 avril 2020 - Magali MONNIER

Augmentation des dépenses et des fréquences d’achat, pérennisation des recrutements online, regain de confiance envers la grande distribution et toujours plus d’apéritifs mais moins alcoolisés. Découvrez les principaux enseignements de la deuxième vague du baromètre Kantar sur les Français en confinement.

+ 20 %

C’est l’évolution des dépenses en PGC-FLS pour la période du 24 février au 22 mars 2020 par rapport à la période équivalente en 2019. Dans le détail, c’est surtout sur le circuit online où l’augmentation est la plus importante (+ 43 %) suivi par les magasins de proximité et les supermarchés (+ 28 %). Les hypermarchés, les enseignes à dominante marques propres et les circuits spécialisés bénéficient quant à eux de progressions plus faibles (respectivement + 16 %, + 15 % et + 4 %).

 

+ 0,8 visites

C’est l’augmentation du nombre de visites en magasins entre la période du 24 février au 22 mars 2020 par rapport à la période équivalente en 2019, pour atteindre 8,9 visites, soit une hausse de + 10,5 %. Celle-ci s’accompagne également d’une hausse du nombre moyen d’enseignes fréquentées qui atteint les 2,8 (+ 0,2 point).

 

+ 14 points

Ce chiffre illustre le regain de confiance des Français envers les hypers et supermarchés alimentaires entre janvier et mars 2020. Ils sont désormais 69 % à déclarer faire confiance à la grande distribution. Ils n’étaient que 55 % deux mois plus tôt. Pour les fabricants et marques de produits agro-alimentaires, 59 % des Français leur font confiance, soit + 16 points par rapport au mois de janvier.

 

30 %

C’est la part des Français ayant essayé le drive pour la première fois en cette période de crise et qui prévoient d’y retourner à l’issue du confinement. Ces nouveaux acheteurs sont satisfaits de leur expérience et attribue une note globale de 7,5 / 10 à leur dernière commande.

 

16 %

C’est la proportion de Français ayant déclaré prendre plus souvent l’apéritif à l’issue de la deuxième et troisième semaine de confinement. Le nombre d’occasions apéritives a d’ailleurs bondi de + 51 % entre les deux premières semaines de confinement et la période de pré-confinement. Néanmoins, 20 % des Français ont déclaré avoir réduit leurs achats d’alcool contre seulement 4 % qui indiquent les avoir augmentés pendant la deuxième et troisième semaine de confinement.

 

Etude réalisée par Kantar. Le terrain s’est déroulé les 19 et 20 mars 2020 en France pour la première vague et entre le 27 et 30 mars pour la seconde vague.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois