25 % des brasseries à l’arrêt total

6 mai 2020 - Camille BOURIGAULT

Le syndicat Brasseurs de France a consulté entre le 24 et le 30 avril 2020 l’ensemble de ses adhérents (près de 300 entreprises) sur les impacts de la crise liée au Covid-19. D’après cette étude, 25 % des brasseries sont à l’arrêt total et moins de 10 % envisagent de relancer leur production en mai. De plus 40 % des entreprises accusent une baisse d’au moins 60 % de leur production.

Autre mauvaise nouvelle, la fermeture des CHR et l’arrêt des activités touristiques laissent 10 millions de litres de bière en suspens. Des litres qu’il faudra probablement détruire si la situation perdure.

Ainsi Matthias Fekl, président du syndicat, demande au gouvernement un plan de relance permettant de : 

  • Prolonger les aides et le chômage partiel au-delà de la fin du confinement. Les aides à la trésorerie et la suspension des charges n’auront été utiles que si les entreprises sont en capacité de reprendre leur activité et de les rembourser. Il faudra nécessairement étaler le remboursement du PGE sur plusieurs années.
  • Exonérer des charges patronales et de production pour 2020 (CFE, CVAE, etc.)
  • Adapter le taux de TVA pour le CHR en le portant à 5,5 % de manière temporaire sur l’ensemble des produits alimentaires.
  • Aider à la destruction des stocks de bière.
  • Redéployer un dispositif spécifique d’amortissement existant dans la loi Macron de 2015.
  • Prise en charge par les assurances une partie des pertes d’exploitation.

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois