Exclusif Rayon Boissons

Red Bull en France d’ici l’été

27 mars 2008 - Elodie Martel

Maintes fois annoncée, l’arrivée de Red Bull dans l’Hexagone serait imminente. « Nous espérons que les instances sanitaires françaises délivreront une autorisation avant l’été », avance à Rayon Boissons la cellule communication de la marque d’energy drink. Une aubaine pour les enseignes qui attendent cette nouvelle depuis plusieurs années. Le marché des energy drinks en France prendrait une toute autre dimension en présence de la locomotive autrichienne. « Dans les pays où Red Bull s’est installé, l’explosion des ventes profite à tous les fabricants », reconnaît-on chez Coca-Cola. Un vrai parcours sans faute. Dans son pays d’origine, les ventes de la boisson au taureau rouge dépassent celles de Coca-Cola en supermarchés. En 2007, la marque prévoyait un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros au niveau mondial. En Grande-Bretagne, où Red Bull ne ménage pas ses efforts, le marché des energy drink est estimé à une centaine de millions de litres environ. On est bien loin des six millions de litres vendus dans l’Hexagone ! D’après les informations recueillies auprès des distributeurs et des concurrents, la version française de Red Bull serait dépourvue de taurine, à l’instar de Burn et de Dark Dog. Après avoir essayé de faire accepter à l’Afssa* la même composition que dans la plupart des autres pays, l’opérateur autrichien aurait rendu les armes. D’autant qu’il y avait peu de chance pour que la France infléchisse sa position au sujet de la taurine. Aucun élément scientifique prouvant la totale innocuité de cet acide aminé. Un nouveau dossier a été déposé il y a trois mois auprès des autorités sanitaires françaises. Sur la composition exacte, Red Bull se refuse à tout commentaire, se bornant à promettre que « la boisson lancée en France sera aussi énergisante que la version originale ». Difficile en effet d’attirer l’attention du public sur l’absence d’un des éléments fondateurs du mythe Red Bull, à savoir la taurine. En attendant, la troisième marque de soft en Europe n’arrive pas en territoire inconnu. Les jeunes Français en connaissent un rayon sur Red Bull. La notoriété de la marque dépasse 60 % grâce au sponsoring d’émissions sportives diffusées sur la câble et à des reportages comme celui de Capital sur M6 en juin 2007. Les fans peuvent déjà s’approvisionner en commandant sur le site internet de la marque ou chez les quelques distributeurs qui prennent le risque de vendre le produit, via des importations parallèles. C’est dire si le terreau est fertile…

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois