Pourquoi le directeur général d'Eckes Granini France s'en va

La rumeur circulait depuis avril… Elle vient d’être confirmée de manière officielle : Jean-Marc Thévenin a quitté ses fonctions de directeur général d’Eckes Granini France. Son départ serait effectif depuis plusieurs semaines et s’expliquerait par des « divergences stratégiques » avec la maison mère, sans que l’on sache exactement ce que l’expression recouvre.

Le bilan de cet ingénieur, devenu expert en marketing chez Pernod-Ricard, puis chez Kraft, est pourtant loin d’être négatif à la tête d’Eckes Granini France. Nommé en février 2008, il a d’abord recentré l’activité de la filiale française sur les marques Joker, Réa et Granini via la cession des Vergers d’Alsace, spécialisés dans la production de MDD.

Il a ensuite tout mis en œuvre pour conforter son statut de leader des jus ambiants et permettre à Joker, notamment, de reprendre l’avantage sur Tropicana. L’opération fut un succès, avec 1,1 point de part de marché gagné sur les 12 derniers mois en GMS (chiffres à fin mars 2011). L’écart entre les deux ténors aurait même tendance à se creuser depuis quelques mois, au détriment de Tropicana. Mais cette stratégie a un coût. Joker est aujourd’hui – de loin – la marque de jus de fruit la fortement mise en avant de l’Hexagone, avec près de 38 % de ses volumes vendus sous promotion.

Comme elle est aussi, depuis l’hiver, un annonceur TV de premier plan, il est probable que la rentabilité d’Eckes Granini France s’en ressente, à l’heure où le prix de la matière première se maintient à un niveau stratosphérique. Il ne faut sans doute pas chercher plus loin le courroux des dirigeants des actionnaires allemands…

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois