Exclusif

LSDH rachète une usine à Eckes-Granini

12 février 2008 - Benoît Moreau

Le paysage du marché des jus de fruits est en pleine recomposition. Quelques semaines après l’officialisation du rachat de Cidou par le groupe espagnol Leche Pascual, c’est au tour de d’Eckes-Granini France d’annoncer la cession de son usine de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, à la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH). Laquelle possède deux unités dans le Loiret et l’Indre. Cette reprise s’accompagne de la constitution d’une nouvelle structure dénommée Jus de Fruits de France (JFA). LSDH détient 85 à 90 % du capital, le reste revenant à quatre cadres de Sarre-Union à l’origine du projet. «Les deux entités sont juridiquement séparées, indique à Rayon Boissons Emmanuel Vasseneix, président de LSDH. Des synergies s’opéreront toutefois pour répondre aux demandes de nos clients et au niveau des achats de matières premières ou d’emballages. » Sans compter que les deux entreprises disposent d’une complémentarité logistique. «Le site de Sarre-Union nous ouvre des perspectives à l’export, ajoute Emmanuel Vasseneix. LSDH est bien placé au centre de la France et JFA est positionné en plein cœur de l’Europe. »Autre point positif : le rachat semble plutôt bien accueilli par les distributeurs. Nombre d’entre eux voient en effet d’un bon œil la reprise du site historique des Vergers d’Alsace par une PME française reconnue pour son savoir-faire sur les MDD.

Accord de sous-traitance

Du côté d’Eckes-Granini France, la cession de son unité alsacienne marque la volonté de se désengager de l’activité MDD et premiers prix pour se recentrer sur ses marques stratégiques. Désormais seule usine française du groupe, Mâcon (70) sera essentiellement dédiée au conditionnement de Granini, Réa et Joker en bouteille plastique. L’offre en bocal verre ou en brique sera, quant à elle, mise au point à Sarre-Union. Un accord de sous-traitante a en effet été conclu entre Eckes et JFA.Ce type de partenariats entre industriels tend à se développer sur le marché des jus. Outre de nombreux contrats avec les distributeurs, LSDH a par exemple déjà travaillé avec Coca-Cola (Minute Maid) ou Danone (Danao). De même, PepsiCo fait depuis longtemps appel à des prestataires extérieurs pour conditionner Tropicana. Et, en 2007, Orangina-Schweppes a choisi de se séparer de son site bourguignon de Nuit-St-Georges. Le repreneur, Délifruits, filiale française du groupe Refresco, assure désormais la fabrication des jus Pampryl. Co-packers en charge de l’élaboration des marques, MDD et premiers prix d’un côté, fournisseurs se concentrant sur la commercialisation et le marketing de leurs produits de l’autre, le paysage français des jus se transforme à vive allure.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois