Rachat

Carlsberg : nouveau leader de la bière en France

25 janvier 2008 - Karine Ermenier

Depuis l’ouverture des négociations le 17 janvier dernier, le rachat de Scottish & Newcastle par Carlsberg et Heineken ne laissait plus beaucoup de place au doute. Restait à connaître à quel prix et dans quels délais. La réponse est tombée le 25 janvier, date ultime négociée par le régulateur britannique des fusions et acquisitions pour faire une offre ferme : 800 pence par action. Ce qui valorise le groupe britannique à 7,8 milliards de livres soit 11,1 milliards d’euros. Le démantèlement est prévu de s’opérer selon des critères géographiques. Reviennent à Heineken les positions de S&N en Angleterre, en Irlande, en Belgique, au Portugal, en Inde, aux Etats-Unis et en Finlande. Le Danois Carlsberg, lui, récupère ainsi les activités française, grecque, chinoise, vietnamienne et surtout russe du Britannique. Ce qui en fait désormais le leader de la bière dans l’Hexagone avec plus de 44 % de parts de marché volume en grande distribution. Si Carlsberg a consenti, seul, aux dernières surenchères, ce n’est pas tant pour devenir numéro un en France que pour détenir à 100 % (contre 50 % auparavant) Baltic Beverages Holding (BBH), leader en Russie, en Ukraine, dans les pays baltes et au Kasakhstan. BBH y commercialise notamment la marque Baltika, distribuée par Difcom en France. Ce rachat promet de nouvelles perturbations au sein des Brasseries Kronenbourg. Lesquelles ont déjà connu beaucoup de changements et de restructurations depuis leur affiliation à S&N en 2000, avec un record en 2007 : vente du site mosellan de Champigneulles à l’Allemand Frankfürter Brauhaus, déménagement des équipes marketing et commerciales à Boulogne Billancourt, cession de la marque Taverne de Maître Kanter et du réseau CHR Elidis à C10, externalisation du service expéditions (en cours), arrivée de Tim Seager au poste de directeur général et remerciement d’Yves Couette, etc. Nul doute que les équipes risquent encore de bouger. Pour autant, aucune révolution ne devrait se produire en rayon. Si ce n’est la probable mise en avant accrue de la marque Carlsberg. Directement concurrente de son partenaire mais néanmoins premier concurrent d’Heineken. Toute amitié a une fin …

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

  • L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
  • L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois