AB-Inbev, Sab-Miller et Heineken face à la crise mondiale

Les clignotants sont au rouge. Le marché de la bière dans les pays matures stagne, voire baisse. Et celui des pays émergents comme l’Inde, la Russie ou la Chine commence déjà à toussoter. En témoignent les résultats annuels des brasseurs mondiaux. Le numéro un, AB-Inbev fait état d’une chute de ses ventes l’an dernier de – 1,18 % à périmètre comparable. Le numéro deux, SAB Miller, affiche quant à lui une baisse de – 1 % au troisième trimestre 2008. Les bénéfices nets diminuent de façon vertigineuse, de –41 % pour AB-Inbev ou encore de –72 % pour le numéro trois Heineken.

Les innombrables rachats et fusions des opérateurs l’an dernier sont également mis en cause. Qu’ils aient cherché à réaliser des économies d’échelle ou à trouver des relais de croissance dans les pays émergents, les brasseurs mondiaux digèrent mal leurs dernières acquisitions. Dans un communiqué, Heineken justifie la chute de son bénéfice net par « les circonstances économiques difficiles ». Notamment en Angleterre, où le brasseur a récupéré les activités anglaises de Scottish & Newcastle en avril 2008. « La performance au Royaume Uni a été en-dessous de nos attentes, du fait de la combinaison de la récession, d’une hausse sans précédent des droits d’accise, de l’interdiction de fumer et de la chute de la livre », précise Jean-François Von Boxmeer, PDG d’Heineken.

Autant dire que les brasseurs subissent la crise de plein fouet. Pour 2009, rares sont ceux qui prévoient de gros investissements. Ils préfèrent réduire leur endettement par la réalisation d’économies ou la cessation d’actifs. Les plans de restructuration sont lancés à tout crin. Fermeture des sites et licenciements sont malheureusement une réponse au manque de compétitivité et au repli des activités. Carlsberg parle de 250 emplois en moins dans les pays de l’Est, en plus des 216 prévus dans sa filiale française Kronenbourg. AB-Inbev évoque 1400 suppressions aux Etats Unis et près de 150 au Brésil. Enfin, Heineken a déjà licencié 120 postes en Irlande. Par ailleurs, certains brasseurs, comme AB-Inbev ou Carlsberg, annoncent déjà de nouvelles hausses de prix en 2009 pour compenser le coût des matières premières.

Rayon Boissons - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES BOISSONS EN GRANDE DISTRIBUTION

● L’expertise du seul magazine dédié aux boissons en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et dossiers produits
● L’évolution chiffrée et les tendances fines du rayon liquides et vins

Profitez d'une offre découverte 3 mois